Retour l'accueil du site






ATD Quart Monde

La bibliothèque,
c’est ma maison
et autres histoires





Dix bandes dessinées avec des auteurs et des dessinateurs différents parlent de l’importance des livres et de la lecture dans les situations de pauvreté. Cela permet de découvrir des styles très variés de narrations et de dessins pour lutter contre les idées fausses : « Entre stigmatisations, fausses vérités et vrais mensonges, les préjugés anti-pauvres envahissent insidieusement les discours, masquent les véritables causes de la misère, dressent chaque jour de nouveaux murs entres les uns et les autres… la "pauvrophobie" fait des ravages. Bien décidés à lui faire barrage, treize scénaristes et dessinateurs se sont jetés dans la bagarre pour dire dans une BD jubilatoire et pleine de diversité : Stop aux idées fausses sur les pauvres et la pauvreté. »

Le gâteau d'anniversaire (Tito) s’oppose à l’idée que « les pauvres sont des profiteurs et des voleurs »

Travail fou (Claire Gosnon & Greg Newman) évoque l’idée que «  si l’on veut travailler, on trouve ! […] il vaut mieux un petit travail que pas de travail du tout. »

Bras de fer (Amaury Esteban & Phil Aubert de Molay) parle d’une autre idée reçue : « les roms ne veulent pas s’intégrer. »

Le tour du (1/4 ?) monde en 180 détours (Ancelotte & Greg Newman) commente : « Il n’est pas si compliqué d’accéder à ses droits… »

Portrait de dame au miroir avec RSA (Pierre Dubois & Phil Aubert de Molay) combat l’idée que : « les pauvres s’en sortiraient s’ils savaient gérer un budget. On ne vit pas trop mal avec le RSA. »

Popeye est un tombeur (Laurent Battistini & Greg Newman) a pour objectif de dénoncer : « Les pauvres polluent et ne s’intéressent pas à l’écologie. »

Zone de frappe (David Périmony & Greg Newman) dénonce l’idée que : « Les pauvres sont des fraudeurs ! »

Amourette (Lucas Aubert-Dubois & Greg Newman) lutte contre une fausse idée : « Les enfants pauvres sont moins aptes que les autres à l’école. »

La ballade de Pinocchio (Pierre Glesser & Greg Newman) s’oppose au fait que : « Les pauvres font des enfants pour toucher des aides et les pauvres font tout pour toucher des aides. »

La bibliothèque, c'est ma maison (Manuel Lieffroy & Greg Newman) développe la contre vérité que : « Les pauvres n’ont pas besoin de culture. »

C’est un très bel album qui lie dessins et écritures pour dénoncer toutes ces fausses idées qui circulent et empoisonnent les pensées. La culture est essentielle à tout être humain pour garder sa dignité.   

Brigitte Aubonnet 
(04/11/17)    



Retour
Sommaire
Bandes dessinées














Quart Monde

(Avril 2017)
64 pages - 9,90













Cette bande dessinée poursuit le combat contre les préjugés entamé dans un précédent ouvrage :


ATD Quart Monde

224 pages - 5