Retour à l'accueil du site





Malika FERDJOUKH


Chaque soir à 11 heures



Ce roman est publié dans la collection "émotions" et il mérite bien cette place. Wilhelmina, la narratrice, seize ans, surnommée Willa, va connaître l'amour, la jalousie, la peur, la colère. L'auteur conjugue sentiments, humour et suspense pour le plus grand plaisir du lecteur.

Tout commence à l'anniversaire de Fran, la meilleure amie de Willa, une amie qui a un frère très beau, Iago.
lago, c'est le garçon que les filles repèrent au premier jour de la rentrée. À cause de sa beauté. De sa façon de prendre le temps quand il vous adresse la parole... s'il vous adresse la parole. De vous regarder ou de ne pas vous regarder. De caler son pouce dans sa poche. Iago choisissait. Ses mots, le moment, la manière, son interlocuteur.
Il m'avait choisie, moi.

Et Willa, qui se trouve très loin d'être une bombe, n'en revient pas de " sortir " avec Iago depuis déjà deux mois. Toutes les filles du lycée aimeraient être à sa place. Mais, ce soir… Était-ce soir… ? Ce soir que Iago allait vouloir un peu plus que les baisers et les caresses que nous échangions depuis deux mois… ?
Évidemment, nous ne répondrons pas à cette question, il faudra lire pour savoir… Par contre, ce qu'on peut dire, c'est qu'au cours de cette soirée ,Willa rencontre un autre garçon, moins beau, sans doute, et beaucoup plus étrange.
Il était... Je ne sais pas. Ni laid, ni beau. Il suffisait d'un rien pour qu'il bascule complètement vers l'un, ou complètement vers l'autre. Étrange de chez Bizarre. Ils avaient raison, les copains. Je fus saisie par son impénétrable et insolite regard, au moins aussi ténébreux et aussi barré que son costume funèbre au milieu de tout ce chic décontracté. Lui n'était pas du tout décontracté.
Cette rencontre avec Edern est le début de toute l'intrigue…

A cette soirée, Willa a joué du saxo. Elle travaille le saxophone alto depuis huit ans et se débrouille très bien.
Il faut dire qu'entre une mère débordée-absente et un père ado forever, j'ai compris très tôt qu'il me fallait des recours. La musique a été son refuge. Ses parents sont maintenant séparés. Willa vit chez sa mère, dont le métier consiste à s'occuper de miss qui se présentent à des concours et qui est donc souvent en déplacement. Son père, sculpteur, est un séducteur insatiable de jeunes femmes. C'est pourquoi Willa s'est tant attachée à Flannagan, son saxophone, qui lui tient compagnie et l'aide à surmonter les moments difficiles.

Edern a parlé de sa petite soeur qui jouait du piano en duo avec leur mère. Depuis la mort de leur mère, la petite sœur s'ennuie et Edern propose à Willa de venir jouer en duo avec elle.
Willa va se rendre chez Edern et découvrir une maison aussi étrange que ses habitants.

Si Iago et Edern sont des garçons très différents, leurs lieux de vie sont tout aussi opposés.
Fran et son frère vivent dans le luxueux hôtel appartenant à leur famille, le HOPH : Hilbert Opéra Palace Hôtel, et l'anniversaire se tenait dans la suite impériale du palace (137m², deux mille trois cents euros la nuit, taxes non incluses).
Edern vient d'une famille aussi très riche, propriétaire des Laboratoires Fils-Alberne, mais l'atmosphère est très différente parce que le malheur a immobilisé la vie dans la villa Fausse-Malice comme dans le château de la Belle au bois dormant.
La mère a été assassinée et le père s'est suicidé, bonjour l'ambiance !
Heureusement, Marni, la petite sœur d'Edern, fait preuve d'un étonnant dynamisme et de beaucoup d'humour, entourée des quatre chats de la maison, O'Henry, O'Connor, O'Poulos et O'Brien.

Seulement, à partir du moment où Willa met les pieds dans cette villa, tout devient inquiétant dans sa vie. Elle est suivie dans la rue, on tente plusieurs fois de l'assassiner… Et le professeur de physique dont Fran est amoureuse, Melville Siebert, se révèle lui aussi bien étrange…

Roman d'ados, roman d'amour, roman à suspense, ce livre devrait passionner beaucoup de lecteurs prêts à suivre Willa dans ses aventures, à s'émouvoir et s'amuser, à rire et frémir, sans jamais s'ennuyer.

Serge Cabrol 
(01/12/11)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Éditions Flammarion

Collection Émotions
402 pages - 13







Malika Ferdjoukh
née en Algérie en 1957,
a déjà écrit de nombreux livres traduits en une dizaine de langues.





Bio-bibliographie sur
Wikipédia
ou sur le site de
L' École des Loisirs