Retour l'accueil du site





Georges FLIPO

La commissaire n'a point l'esprit club


– L'assassinat de King, si c'en est un, a forcément été commis par un coco ou une kiki. Pour les Chéris, l'accès à l'amphithéâtre où on a retrouvé le pendu n'est pas possible dans la journée : le portail est fermé à clef par une chaîne et un gros cadenas à code. On y monte en passant le long de la pelouse de la zona privada, qui entoure les logements du personnel et la réserve à matériel. On a vu King dans l'amphithéâtre tout l'après-midi, et ensuite il a disparu. On l'a retrouvé mort le soir.

Après le succès de sa précédente enquête, relatée dans La commissaire n'aime point les vers, Viviane Lancier se voit confier une nouvelle mission délicate.
Le chef d'un village de vacances de l'île de Rhodes a été retrouvé pendu et il faut savoir s'il s'agit d'un suicide ou d'un crime mais en toute discrétion.
L'Esprit Club a été fondé par le frère d'un ancien ministre, le capital du club appartient presque entièrement à leur famille et le gouvernement désire rendre service à cet ancien ministre aujourd'hui dans l'opposition. Plus le service est discrètement rendu, plus il se paie cher !

Le village de vacances est construit sur un magnifique terrain, dans une petite baie à cinq minutes de la vieille ville de Lindos, Lindos la Blanche, la perle de l'île. Ce terrain est loué à L'Esprit Club, aux termes d'un bail emphytéotique qui lui en assure la jouissance jusqu'en 2079. Or le propriétaire meurt d'envie de le récupérer pour une opération immobilière de grande ampleur : Lindos 2, une ville nouvelle à l'ancienne, copiée-collée de l'originale, mais où les rues seraient bien plus larges, les maisons bien plus confortables. Les loyers aussi.
Et il y a un gros problème : Le bail comporte une clause de rupture en cas de trouble à l'ordre public.

Il y a déjà eu un incident et si le décès du chef se révèle être un meurtre, le trouble à l'ordre public sera facile à établir ! Adieu au bail emphytéotique, adieu au club !
Le ministère envoie donc la commissaire passer quelques jours à l'Esprit Club avec le lieutenant Monot qui ne l'a pas laissée indifférente lors de l'enquête précédente. Mais attention, discrétion absolue ! Officiellement, ils seront un couple de scénaristes préparant un projet de fiction télé se déroulant dans le club. Un couple avec Monot, voilà qui fait rêver Viviane… Elle envisageait aussi la petite salle de bains qu'ils partageraient. Les frôlements exquis quand ils s'y croiseraient. La porte qu'elle laisserait distraitement mi-close quand elle prendrait sa douche, le petit courant d'air qui ferait bien les choses, oh, excusez-moi...

Hélas, trois fois hélas, grosse déception le lendemain, au moment de prendre l'avion. Le Lieutenant Monot a été retenu et c'est le lieutenant Willy Cruyff, plus sportif que littéraire, qui est chargé de l'accompagner. La commissaire met tout de suite les choses au point, plus question de jouer au couple ! Elle sera scénariste et lui animateur sportif, genre social, en banlieue. Ils ne seront que copains. Ayant raté le charter de la veille, ils se seront rencontrés dans l'avion.
– Et pour la chambre ?
– Chacun la nôtre, puisque nous sommes à peine copains. Moi qui suis scénariste, je ne vais quand même pas passer mes nuits avec un animateur de banlieue.

Voilà qui augure mal de l'équipe qu'ils vont former !

Dès l'arrivée, l'enquête commence et il faut comprendre comment fonctionne le village.
Irène, devenue chef à la place de son défunt mari, leur donne les premières infirmations.
– King s'embrouillait dans les prénoms : alors, il appelait tous les animateurs Coco et les animatrices Kiki. S'il fallait préciser, il les appelait par leur fonction. Coco L'Anime, c'est le responsable des animations. Il y a aussi Coco Clown pour les sketches, et sa femme, Kiki Piqûre, l'infirmière, puis Coco Picole qui gère le bar et la boîte de nuit, Kiki Muscule, la responsable de la gym, Coco Vent-Debout, le moniteur de voile, Kiki Plouf préposée à la piscine, Coco Tournevis pour la maintenance, et Coco Cuistot, le cuisinier. J'ai eu de la chance, j'aurais pu être Kiki Couche-toi-là.
– Et les autres ?
– Les adjoints, les stagiaires, les autochtones, il leur criait : " Hé, toi, là ! " Si bien qu'on a fini par les appeler les Hétoilàs. La seule exception, c'est le gardien qui fait aussi le jardinage le matin. Un brave homme, pas remuant, pas bavard, mais doté d'une mémoire impressionnante - un type qui peut vous dire, jour par jour, le temps qu'il a fait le mois dernier. Il est turc, alors King l'appelait le Turc. Il était comme ça, mon mari : lui, le roi, et, en dessous, la cour et les nains.

Elle ne semble pas le porter dans son cœur, son défunt mari, et elle n'est pas la seule. Au fil de l'enquête, les suspects se multiplient. En fait, tous les cocos et kikis arrondissent leurs fins de mois grâce à divers trafics, combines, petits arrangements et autres magouilles. Et le jour de son "suicide", le chef les avait tous convoqués, à tour de rôle, pour mettre les choses au point. Ambiance garantie !

Pas facile de démasquer celui ou celle qui aurait pu commettre le crime… Dans ce lieu clos réservé aux cocos, kikis et chéris, l'enquête prend des allures de roman d'Agatha Christie.
D'autant plus qu'il faut faire vite car les cadavres aussi se multiplient à l'Esprit Club et il devient difficile pour la commissaire d'éviter que les problèmes internes ne se transforment rapidement en troubles de l'ordre public.

Fort heureusement, le lieutenant Cruyff se révèle un policier parfois maladroit mais plein de bonne volonté et la relation entre les deux enquêteurs est aussi amusante qu'émouvante.

Un bon polar plein d'humour sous le soleil de l'île de Rhodes, que demander de plus ? Vivent les vacances et l'Esprit Club !

Serge Cabrol 
(13/08/11)    



Retour
Sommaire
Noir & polar










La Table Ronde

288 pages - 18









Georges Flipo est publicitaire, nouvelliste et romancier. Ce roman est son septième livre publié. La commissaire n'aime point les vers a paru à La Table Ronde en 2010.







Vous pouvez visiter
le site internet
et
le blog
de Georges Flipo.







Découvrir sur ce site
un autre livre
du même auteur :

Le film va faire
un malheur