Retour l'accueil du site






Benjamin PERCY

Le canyon



Son père, qui marche devant lui, s'arrête, tête baissée, les yeux scrutant le sol. "Vous voyez ça ?" Il s'accroupit en même temps qu'il leur pose la question. Justin et Graham suivent le bras qu'il tend pour désigner la piste. "Il court vite et puis..."
Il n'a pas besoin d'en dire plus. Le sol, encore détrempé par l'orage de la veille, raconte la suite, aussi facile à déchiffrer qu'une page imprimée. L'ours. Justin distingue l'endroit où les coussinets se touchent et où les orteils sont proches les uns des autres et presque en ligne droite. Loin devant les orteils, des empreintes de griffes labourent le sol, si bien qu'elles ont l'air séparées de l'empreinte principale, d'une taille égale à celle d'un gant de base-ball.
Son père y superpose sa main, et, pour la première fois de sa vie, Justin le trouve petit.

Ce roman nous emmène dans l'Oregon, un état du Nord-ouest, et de nombreuses pages rappellent Jack London ou James Oliver Curwood (et notamment Le Grizzli dont il est aussi question ici).
Mais les temps changent et le canyon où Paul a toujours eu l'habitude de chasser est en passe de devenir un terrain de golf !
Paul a essayé d'élever son fils dans les valeurs traditionnelles de virilité et de solidité du chasseur du Nord américain mais peut-être en a-t-il trop fait et les résultats ne lui apportent pas les satisfactions escomptées.
Justin est maintenant professeur de lettres, marié et père d'un garçon d'une dizaine d'années, Graham. Paul essaie de transmettre à Graham les valeurs que son fils a mal intégrées.
Le roman raconte une partie de chasse où Paul entraîne son fils et son petit-fils pour un week-end entre hommes, une chasse au cerf normalement mais où va s'inviter un personnage imprévu, le grizzli évoqué plus haut.

Parallèlement à cette chasse, en chapitres alternés, nous retrouvons Karen, épouse de Justin et mère de Graham. C'est une femme moderne et active, diététicienne pour des établissements scolaires, qui supporte mal l'emprise de son beau-père sur son mari et son fils. Sa vie a été bouleversée par la perte d'un bébé et la relation avec Justin est devenue très difficile. Pour lutter contre le chagrin, elle enfile sa tenue de sport et court plusieurs kilomètres tous les matins recherchant en elle la femme qu'elle a été avant son mariage, une femme retrouvée par hasard sur une ancienne photo.
Cet été-là, avec un groupe d'amies, elle avait fait l'ascension de la South Sister. La photo l'avait saisie au sommet, au milieu des nuages, en équilibre sur un monticule de basalte. Elle ne regardait pas l'objectif, mais la ligne de crête déchiquetée des Cascades. Elle ne souriait pas, mais semblait néanmoins heureuse, satisfaite, et regardait fixement au loin comme si elle était sur le point de partir tout là-bas et avait simplement besoin de se faire à cette idée.

Une fois Justin parti à la chasse, deux hommes suivent Karen d'un œil intéressé.

Brian est serrurier, ayant repris l'entreprise de son père, mais ce n'est pas la voie qu'il avait choisie. Comme beaucoup d'étudiants américains, il a obtenu le financement de ses études contre un engagement de quatre ans chez les Marines. La guerre en Irak lui a fait connaître l'enfer et il en est revenu vivant mais avec une sérieuse blessure au front. Lui aussi aime courir les bois mais son gibier n'est pas le cerf ni le grizzli…

Bobby Frémont est l'homme riche de la région, celui qui veut transformer le canyon en golf. Sa puissance, son aisance sont très à l'opposé de la sensibilité de Justin. Très sûr de lui, Bobby est habitué à obtenir ce qu'il veut par tous les moyens et Karen n'est pas insensible à ses regards flatteurs.

Plusieurs terrains de chasse dans ce magnifique roman où il n'est pas toujours facile de savoir qui est chasseur, qui est gibier, parce que, parfois, les rôles s'inversent !

Serge Cabrol 
(03/03/12)    



Retour
Sommaire
Lectures









Albin Michel
Collection
Terres d'Amérique

350 pages 22,90


Traduction
Renaud MORIN




Benjamin Percy,
né en 1979 dans l'Orégon, enseigne dans une université du Wisconsin. Son recueil de nouvelles, Sous la bannière étoilée (Albin Michel, 2009), adapté en bandes dessinées chez Casterman, est en cours d'adaptation au cinéma.