Retour à l'accueil du site





Éric SANVOISIN


Le mystère des buveurs d'encre



Le livre présente 4 histoires relatant les aventures d'Odilon, Carmilla et Draculivre.

Dans la première histoire, le papa d'Odilon est libraire, et chez lui, les livres s'empilent. Odilon, lui, n'aime pas lire. Pendant les vacances, il guette les voleurs à la librairie, ravi de voir un livre disparaître : un de moins !
Ce jour-là, un client bizarre entre dans la librairie, saisit un livre, y plante une paille et en boit l'encre. Puis il s'enfuit. Odilon se lance à sa poursuite, bien décidé à découvrir l'identité de ce mystérieux personnage. Sa course va le mener à un bien étrange vampire, Draculivre, dans un curieux cimetière. Cette rencontre va changer sa vie.

La deuxième histoire revisite Le Petit Chaperon rouge avec humour et une imagination débordante.
Au fond de la pièce, une très vieille femme se tenait recroquevillée dans son lit. Sa tête était coiffée d'un bonnet de nuit orné d'un ruban. Elle semblait bien mal en point.
J'ai l'impression que tu n'es pas seule, ma petite.
Carmilla a hésité avant de répondre.
Non, Odiloup m'accompagne.
Qui ça ?
Le loup !
Un drôle de hoquet a secoué le corps de Mère-grand, comme si elle avait du mal à digérer la réponse de sa petite visiteuse.
Mais... mais il aurait dû arriver le premier et me dévorer. Pourquoi avez-vous changé l'histoire ? s'est-elle indignée.
Pour une raison très simple. Je ne suis pas le Petit Chaperon rouge et lui n'est pas le loup.
Je ne comprends rien à tes explications. Tu ressembles comme deux gouttes d'eau au Petit Chaperon rouge et lui au loup !
Carmilla a essayé de lui exposer la situation. Mais elle n'a rien voulu savoir.
Le loup doit me manger, un point c'est tout ! Ensuite, il t'avalera ! Tu es un personnage du livre. Obéis à l'histoire !

Dans la troisième histoire, Carmilla, l'amoureuse d'Odilon, est atteinte d'une maladie que seuls les buveurs d'encre peuvent contracter. Comment Odilon va-t-il réussir à la soigner ?

La quatrième et dernière histoire est le théâtre d'un drame à Dracuville. Les pailles, indispensables aux buveurs d'encre pour se nourrir ont toutes disparu ! L'enquête s'avère difficile, d'autant que des mots, aussi, ont disparu du livre !
Grâce à un stylo-lampe magique, fourni avec le livre, le lecteur peut résoudre l'énigme de la dernière histoire, en découvrant les mots manquants. Ce stylo permet également d'écrire des messages secrets ; un espace est prévu en fin d'ouvrage à cet effet.

Le texte et les illustrations sont pleins d'humours.
Un livre pour se nourrir sainement de mots, à confier à tous les lecteurs de 8 à 88 ans, y compris les plus récalcitrants, les plus allergiques.

Cécile de Ram 
(17/04/11)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Nathan


Coffret Draculivre
avec le stylo-lampe

144 pages - 14/90

A partir de 8 ans


illustrations :
Martin Matje
&
Olivier Latyk




Pour visiter le blog
de l'auteur :

http://sanvoisin.
over-blog.com/