Retour à l'accueil






Christian VIGUIÉ


Partis pris


Partis pris est un recueil de lettres écrites par un écrivain, Christian Viguié, et adressées à un autre écrivain, René Pons : « René, je continue ma lettre. A la fois, elle se nourrit de ton silence et de ce que tu m’as écrit. Elle prolonge ce que nous n’avons pas le temps de nous dire lorsque nous sommes ensemble. Le silence chez toi est nourricier autant que la parole. » Plus qu’un échange épistolaire ce livre retrace le parcours de deux écrivains et les réflexions de Christian Viguié sur la langue, la création, la littérature, la peinture, le monde ouvrier et la solidarité, la politique…

Le parti pris du livre a été de ne publier que les lettres de Christian Viguié mais celui-ci explicite les questionnements de René Pons. Cet échange est privé mais universel dans sa conception : « Bien sûr, il y a des exceptions, mais le capitalisme n'a plus besoin d'une bourgeoisie révolutionnaire, il se contente de cet émiettement psychologique qui n'arrive plus à se saisir de la totalité du monde. Voilà pourquoi l'homme fragmenté, angoissé, consumériste du désir, devient gage de modernité. »

Nous découvrons les lectures de chacun et le rôle qu’elles peuvent jouer dans l’enrichissement personnel : « Ramuz taille la langue comme un sculpteur. Il y a cette jouissance et ce travail de grossissement et d'épuration qui tiennent la phrase en équilibre. Quand je dis en équilibre, c'est à la façon dont on jetterait une planche au milieu d'un abîme. Ça tremble tellement qu'on est prêt à tomber. Il appartient à ces écrivains de la volupté qui s'attaquent à la matière. Je l'imagine comme un Cézanne aux doigts d'encre. Sa langue est si concentrée qu'elle vole parfois en éclats. »

Une écriture esthétique et poétique prend le temps de regarder le monde, d’analyser le phénomène de la création, de se questionner et de nous questionner. Christian Viguié nous entraîne dans l’univers de l’humain dans sa dimension personnelle, sociale et politique : « S'il demeure urgent d'analyser à tous les niveaux les contradictions frontales entre un projet d'émancipation collectif et la nature des partis politiques censés le promulguer, cela indique qu'il y a un combat dans le combat. L'oublier, c'est subordonner le résultat à son bornage minimaliste. »

Un livre riche et très agréable à lire avec à la fin de l’ouvrage des critiques littéraires de Christian Viguié sur les ouvrages de René Pons qui nous permettent de découvrir l’œuvre de René Pons.

Brigitte Aubonnet 
(20/08/09)    



Retour
Sommaire
Lectures









Le bruit des autres

150 pages, 15 €





Christian Viguié

Vous pouvez lire
sur notre site

un entretien avec
Christian Viguié


et

un entretien avec
René Pons