Retour l'accueil du site





Claudine AUBRUN


Dossier Océan



Depuis que sa mère est morte, brutalement, d'une rupture d'anévrisme, Brune habite dans les Landes chez son oncle Hubert et sa tante Maylis, la sœur de sa mère.
Depuis ce jour, même au lycée, elle n'a plus prononcé un mot. A quoi bon parler, blablater, s'épancher ! Etre ici, ce n'était pas vraiment un choix. Le choix, c'était chez eux, ma seule famille, ou dans un foyer. Alors, qu'est-ce que mon oncle pouvait savoir de ce que je ressentais ? Le silence me convenait, j'en avais besoin.

Le silence et la peinture parce que Brune aime aller s'asseoir dans les dunes avec son matériel. De mon sac à dos, j'ai sorti un carnet de croquis, des feutres à alcool, de l'encre de Chine, des pinceaux à réservoir d'eau. J'ai pris le temps d'observer les vagues, le ciel, l'horizon. La limite entre l'air et l'eau était bien visible, lumineuse et claire comme un faisceau bordé d'un trait sombre, presque noir, peut-être grenat. J'ai pris quelques photos, puis j'ai tracé plusieurs esquisses. Enfin, sur une double page, j'ai planté les grandes lignes du paysage. L'horizon, la dune et la plage. Cela faisait des mois que j'essayais de restituer le mouvement de l'océan. Mon geste avait gagné en assurance, mais je n'étais pas totalement convaincue par le résultat.

La peinture ne parvient pourtant pas à apaiser sa rage contre le sort qui lui a enlevé sa mère.
Ma colère, je n'avais pas envie de la faire taire. Elle me nourrissait, elle nourrissait mes dessins, faisait exploser des couleurs violentes.

Un événement va faire déraper encore plus cette situation déjà difficile. Une femme est assassinée dans les dunes au moment où Brune dessine, face à l'horizon. Seulement, son habitude de prendre des photos numériques pour travailler ensuite ses croquis n'a échappé à personne, ni au policier qui voudrait bien voir ce que l'adolescente a saisi dans le paysage, ni à un homme qui la traque et l'agresse pour obtenir lui aussi les précieux fichiers. Qu'a-t-elle bien pu photographier de si important ce jour-là ? En visionnant les images sur son téléphone portable, elle ne trouve rien de spécial et préfère transférer les photos dans un dossier "Océan" sur un disque dur externe caché au fond d'une boîte.

Rapidement, le crime qui a eu lieu dans les dunes fait resurgir de vieux secrets enfouis sous d'épaisses couches de temps. Son oncle est arrêté par le commandant chargé de l'enquête et Brune surprend quelques bribes de conversations qui éveillent sa curiosité. Le crime pourrait être lié à une affaire de terrorisme vieille d'une quinzaine d'années à laquelle sa mère aurait aussi été mêlée. Internet lui fournit quelques éléments de réponse mais pas suffisamment pour éclaircir le brouillard qui enveloppe tout ça.

Harcelée par la police qui veut récupérer les photos et par cet homme mystérieux qui la traque et l'agresse plusieurs fois, Brune poursuit sa quête de la vérité sur cette étrange affaire qui concernait son oncle et sa tante mais aussi sa mère et qui semble si étroitement liée au meurtre dans les dunes.

Claudine Aubrun réussit là un roman émouvant autour d'une adolescente confrontée à des secrets de famille qui découvre des aspects insoupçonnés de la vie et de la personnalité de sa mère. L'héroïne en sort grandie et le lecteur aussi.

Serge Cabrol 
(28/03/14)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Rouergue

(Février 2014)
Collection Doado Noir
112 pages - 9,70

À partir de 13 ans






Claudine Aubrun
a déjà publié une trentaine de livres pour la jeunesse.



Bio-bibliographie
sur le site de l'auteur :
http://claudine-aubrun.fr/