Retour à l'accueil du site





Jean Claude BOLOGNE


Fermé pour cause d'apocalypse



Léon-Joseph Massoulat arrive devant les portes de l'Enfer en piteux état (les pieds et les mains déchirés, le corps couvert de cicatrices) mais il n'a aucun souvenir de ce qui lui est arrivé et de ce qui a pu provoquer sa mort.
Lorsqu'il comprit qu'il se trouvait devant les portes de l'enfer, sa première pensée fut : « Pourquoi moi ? C'est bien trop tôt. » Et sa deuxième : « C'est idiot, ce lieu n'existe pas. »
Léon-Joseph Massoulat, que ses familiers appelaient Iussep, avait vécu dans la droite ligne du Parti et de la morale petite-bourgeoise que l'on ne respectait plus, de son vivant, que dans l'extrême gauche ouvrière.

Dès son arrivée il rencontre plusieurs démons qui ont en commune de fumer la pipe. Le gardien de la porte, Sabnac, fume la pipe de Staline, le brigadier Cattiminus celle de Brassens et le greffier Adramelek celle de Sherlock Holmes. S'il rencontre si vite tous ces employés, c'est qu'il considère que les raison de son orientation vers l'enfer ne lui ont pas été notifiées (pourquoi l'enfer plutôt que le paradis auquel il ne croit pas davantage ?), que la vétusté de la porte montre clairement que les normes de sécurité d'un établissement recevant du public ne sont pas respectées et que, par conséquent, il refuse de signer le registre d'écrou. Il a été syndicaliste et il n'y a pas de raison que la réglementation ne soit pas respectée en enfer, comme ailleurs. Il rencontre aussi le docteur Ménofauste (ancien professeur de théologie appliquée qui n'avait échoué en enfer que par incapacité à concevoir le paradis), chargé de la sécurité depuis 836 ans, très honnête dans son travail, qui décide de donner suite à ses revendications. En attendant le résultat de l'enquête, Léon-Joseph vagabonde dans l'enfer sans avoir encore le statut de damné.

Jean Claude Bologne nous entraîne dès les premières pages dans un roman fantastique et humoristique mais aussi très érudit dont la mythologie de l'enfer (le Cerbère, le Styx, Charon, les Danaïdes…) constitue un passionnant fil conducteur.

Peu à peu, nous allons découvrir le passé de ce contestataire patenté au fur et à mesure des souvenirs qui lui reviennent. Notamment les femmes qui ont partagé sa vie. Sabine, Pauline, Andrée, Gabrielle, Véronique, Nicole, Marianne… Les femmes avaient peu compté dans sa vie, mais elles avaient été nombreuses. Aucune n'avait duré aussi longtemps que sa carte d'adhésion au Parti. L'union syndicale : là était sa véritable famille. Le renouvellement de ses partenaires sexuelles le gardait d'attachements intempestifs.
Il rencontre une femme en "tchador bleu" qu'il juge folle parce qu'elle veut éteindre le feu de l'enfer avec un seau d'eau. Il va la croiser plusieurs fois, lui parler. Cette femme mystérieuse, qui disparaît après chaque rencontre, ressemble étrangement à toutes celles qu'il a connues et concentre en elle seule toute la "douleur des femmes".

Mélange d'humour et de gravité, ce roman réserve sans cesse de nouvelles surprises et nous suivons avec empathie les déambulations de ce personnage curieux et déterminé, sceptique et courageux, capable d'obtenir le report sine die de l'apocalypse prévue par certains "illuminés" pour le 20 décembre 2012 et de déclencher la plus grande grève que l'enfer ait connue.

Comment Louis-Joseph est-il mort ? Pourquoi se retrouve-t-il en enfer ? Quel sort lui sera réservé ? Autant de questions qui trouvent leurs réponses au fil des chapitres et amènent le lecteur à réfléchir sur sa propre existence, la nature de ses engagements et la pertinence de ses certitudes. Jean Claude Bologne nous offre encore un livre surprenant et passionnant, une balade souriante dans un univers très sombre.

Serge Cabrol 
(23/05/14)    



Retour
Sommaire
Lectures









Pascal Galodé

114 pages - 17 €

Collection "Le K"
Des univers insolites, magiques, fantastiques, proposés par Georges-Olivier Châteaureynaud et François Coupry.






Photo © Y.M
Jean Claude Bologne
né à Liège en 1956, vit aujourd’hui à Paris où il enseigne l'iconologie médiévale. Il a publié une trentaine d'ouvrages : romans, nouvelles,
essais, dictionnaires...


Pour visiter le site
de l'auteur :
http://perso.wanadoo.fr/
jean-claude.bologne






Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Le marchand d'anges

L'ange des larmes