Retour l'accueil du site





Rudolf ČECHURA


Médor le maxichien


Lorsque Médor est né, c'était un adorable petit chiot. Son véritable nom était Léodor mais sa petite maîtresse, ne sachant pas encore prononcer les L, l'appelait Médor.
Médor est tout de suite devenu trop gros pour la boîte à chaussures dans laquelle on l'avait installé pour dormir. Il grandissait si vite qu'il atteignit très rapidement une taille plus qu'encombrante. Le père de famille, malgré les larmes de sa fille, décida de s'en débarrasser et fabriqua un panneau "à vendre".
Ce jour-là la fillette tomba dans une mare et se serait certainement noyée sans l'intervention de Médor qui gagna ainsi ses lettres de noblesse et la clémence du papa.

Il brisa immédiatement le panneau en petits morceaux et ajouta :
– Je préfère lui construire une étable !
Et il la construisit !
– Quoi ? Qu'est-ce que c'est ? s'étonna le voisin. Vous avez acheté un cheval ?
– Non, répondit papa, un chien. Mais il est un poil plus gros que les autres.

Et l'histoire ne s'arrête pas là. Médor est plein de ressources et son imagination est fertile.

L'histoire est très tendre. Les illustrations, rythmées, sont drôles et expressives.

Voici un livre atypique, à mi-chemin entre l'album et la bande dessinée, qui nous conte avec entrain les péripéties d'un chien hors du commun et très attachant.

Cécile De Ram 
(04/07/13)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






La joie de lire

40 pages - 15,90

Dès 6 ans


Illustrations :
Jiři ŠALAMOUN