Retour l'accueil





Nadia COSTE


Ascenseur pour le futur



Dans ce roman, la machine à voyager dans le temps prend, comme l’indique le titre, la forme d’un ascenseur. Les personnages vont circuler sur l’espace d’une génération, entre 1991 et 2015, avec le risque de rester coincé dans une autre époque ou de modifier le cours de sa vie. Les thèmes forts sont la peur, le courage, la crainte de la mort ou de l’avenir.

 L’histoire commence en 1991. Brett a onze ans et quatre élèves de troisième le rackettent régulièrement. Ce jour-là, pour les éviter, il sort du collège par un portail moins utilisé que l’entrée principale mais Jérémy et sa bande l’aperçoivent et se lancent à sa poursuite. Malgré l’asthme qui altère sa respiration, Brett s’enfuit et court jusqu’à un entrepôt abandonné où il espère se cacher mais ses agresseurs sont sur ses talons. Il s’arrête, épuisé dans le renfoncement d’un vieil ascenseur.

Dehors, la bande approchait.
Soudain, les lumières de l’ascenseur s’allumèrent. Brett recula, apeuré. Ce n’était pas normal. Le courant était coupé dans tout le bâtiment.
Les portes métalliques s’ouvrirent sur un adolescent vêtu de noir. Une grande mèche de cheveux couvrait la moitié de son visage.
– Par ici, Brett !
Le garçon ne réfléchit pas : il fonça jusqu’à l’inconnu et s’engouffra dans l’ascenseur. Les portes se refermèrent derrière lui.

Voilà Brett provisoirement sauvé de ses poursuivants. Mais qui est cet adolescent vêtu de noir ? Brett le découvrira plus tard tout comme les lecteurs…

Par contre, ce qu’on peut révéler, c’est que l’ascenseur va conduire le garçon dans son futur. Mais cette façon d’échapper au présent (et de le modifier) ne risque-t-elle pas de créer un paradoxe temporel en écrivant un nouveau futur ? Il faudrait alors attendre que les différents temps se réalignent sans savoir ce qu’il adviendrait des personnes rencontrées par Brett dans son futur…

Si Brett revient dans son passé, il retrouvera la bande de Jérémy qui l’attend toujours à côté de l’ascenseur…

Brett va devoir affronter ses peurs et faire preuve de courage s’il veut vivre, vingt-quatre ans plus tard, le futur entrevu grâce à l’adolescent habillé en noir.

Un roman vif et bien construit qui allie l’action et la réflexion. Il devrait plaire aux lecteurs de 10-12 ans pour qui cette nouvelle collection a été créée.

Serge Cabrol 
(28/10/14)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Syros

(Août 2014)
Collection "Soon +"
144 pages - 5