Retour à l'accueil du site





Pierre FRÉMONT

Tours de cochon sur le plancher des vaches


Pour la quatrième fois, après Un salaud au salon, Nid de vipères et Requiem pour un enfoiré, nous retrouvons, les personnages récurrents de Pierre Frémont, Josselin, Aurélien et leurs amis épicuriens, amateurs de bonne chère et de nectars gouleyants, sans négliger le troussage de jupon quand l’occasion se présente et toujours prêts à s’indigner contre les inégalités, la fausse modernité, la désinformation médiatique, la politique européenne, les pesticides, les OGM ou le vote FN.

Toujours installés aux alentours de Limoges, les voilà confrontés à une énigme qui touche le monde paysan : des vaches meurent de façon incompréhensible, un éleveur est assassiné,  l’implantation d’une entreprise de 10000 bovins est secrètement en projet et un mystérieux motard ne cesse de circuler dans la région. Quel est le lien entre tous ces éléments ? C’est ce qu’ils vont chercher à découvrir...

C’est Louis, un paysan ami de Josselin, qui le premier lui signale cette étrange hécatombe  décimant le cheptel limousin.
« – Depuis quelque temps les vaches tombent comme des mouches et je n’ai même pas à me plaindre, d’autres éleveurs ont beaucoup plus morflé.
– Elles meurent de quoi ?
– Le problème, c’est qu’il y a plusieurs causes. »
Certaines sont empoisonnées par des plantes, d’autres seraient suspectées de tuberculose, tout ça  n’est pas normal. Il y a quelque chose de pas clair dans cette histoire.

Un peu plus tard, c’est Joseph, un éleveur qu’on retrouve dans un enclos. « La découverte est violente et macabre. Joseph gît dans le corral, au pied des génisses. L’état du corps, totalement piétiné, baignant dans une large flaque de sang coagulé, d’un violacé visqueux, laisse peu d’espoir sur les chances de survie. Les bêtes, semblant apeurées, sont agglutinées dans le coin opposé au cadavre. »  Accident ou assassinat maquillé ?
Son frère Armand est tout de suite suspecté parce que des conflits les ont souvent opposés. Un soir, Armand avait même menacé Joseph de le tuer. Mais de là à passer à l’acte...
Le capitaine Artineau, chargé de l’enquête, est tout de même obligé de placer Armand en garde à vue. Mais comme son ami François, commissaire à la retraite, le capitaine doute sérieusement de cette vendetta familiale.

Pour Josselin et son équipe, plusieurs rencontres, parfois douloureuses, avec un mystérieux motard ne doivent rien au hasard. Ce type a sûrement quelque chose à voir avec les événements qui troublent la région mais pour qui travaille-t-il ? Difficile de le lui demander tant qu’il échappe à toutes les poursuites.

Plusieurs femmes vont jouer des rôles plus ou moins importants dans cette histoire, qu’il s’agisse de Mathilde la caissière de la supérette, de Claire la vétérinaire ou de Berangère de Beaupré de Nansac, une aristo destituée par sa famille...

L’enquête se révèle complexe, fort heureusement pour nous, car elle nous permet de suivre ainsi plus longtemps Josselin, Aurélien et leurs acolytes dans leurs réflexions, leurs investigations et leurs réjouissantes pérégrinations dans une région qui garde encore une belle personnalité, une région que les héros de Pierre Frémont défendent bec et ongles contre toutes les formes de pollution susceptibles de la menacer. Levons nos verres à leur santé, ils l’ont bien mérité !

Serge Cabrol 
(06/05/16)    



Retour
Sommaire
Noir & polar









La bruit des autres
Black-out
240 pages - 15 €







Pierre Frémont,
né en 1949, ancien cheminot, s’est impliqué dans de nombreuses activités sociales.
Tour de cochon sur
le plancher des vaches

est son quatrième polar.





Découvrir sur notre site
les précédents romans
du même auteur :

Un salaud au salon

Nid de vipères

Requiem pour un enfoiré