Retour l'accueil du site





Roland FUENTÈS


Un écrivain dans le jardin



Les ennuis ont commencé après la découverte de la statuette.
Ce jour-là, je m'en souviens très bien, j'avais pris conscience que la vie me souriait. Les vacances de Pâques s'étendaient devant moi, avec Tomate (Agathe pour l'état civil) on filait le parfait amour, mon écrivain préféré (Christian Rivage) avait emménagé juste au-dessus de chez moi, et les disputes avec Réjane (ma sœurette) avaient diminué d'un demi-degré sur l'échelle des chicaneries fraternelles.
Bref, tout était pour le mieux dans le meilleur des immeubles.

Gérald, le narrateur, et sa copine ont pris l'habitude d'aller régulièrement chez sa grand-mère à elle où ils peuvent "s'embrasser à l'abri des regards" surtout pendant la sieste de la vieille dame.
La maison dispose d'un jardin et c'est sous le portique rouillé que nos deux amoureux découvrent une statuette émergeant du sol détrempé par les récents orages.

Christian Rivage, l'écrivain qui, par chance pour Gérald et par amour pour Marthe, "la madone de l'immeuble", s'est installé au deuxième étage, est passionné d'archéologie et c'est tout naturellement que les deux tourtereaux lui apportent la statue pour essayer d'en savoir plus.

Pour lui, il s'agit d'une Vénus en bronze du IIIe-IVe siècle, une époque où la région était occupée par les Romains. En creusant un peu, on trouverait sans doute les vestiges d'une villa...

Gérald et Agathe se voient déjà ouvrir un chantier de fouilles dans le jardin l'été suivant avec tous leurs copains.

C'est alors que Christian Rivage est victime d'actes malfaisants : une lettre anonyme, une inscription sur sa porte l'invitant à quitter la ville et la réduction de son courrier en confettis. C'est cette dernière action qui l'ennuie le plus car pour un écrivain, le courrier est sacré.

Gérald et Agathe décident de mettre en place une surveillance rapprochée pour surprendre le malfaiteur…

Un roman plein d'humour et de rebondissements qui plaira aux jeunes ados, où l'archéologie se mêle à l'écriture pour introduire le lecteur dans le quotidien d'un écrivain.

La première aventure de Gérald et son écrivain préféré Un écrivain à la maison (Syros, 2010) vient d'être rééditée chez le même éditeur.

Serge Cabrol 
(04/05/13)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Syros

(Avril 2013)
Collection Tempo
128 pages - 6

À partir de 10 ans








Roland Fuentès écrit aussi pour les adultes :
Le mur et l'Arpenteur



Visiter
le blog de l'auteur