Retour l'accueil du site






Gérard GLATT


Retour à Belle Étoile


Gérard Glatt, dont nous suivons le parcours d’écriture depuis plusieurs années, nous avait déjà emmenés en Auvergne dans Le destin de Louise. Nous y voici à nouveau mais en remontant dans le temps cette fois-ci puisque ce roman débute juste avant la Seconde Guerre mondiale pour se terminer dans les années cinquante.

Dès la première phrase, nous savons que le lieu sera important. Le domaine n’était devenu domaine Ferrandon que peu après le mariage de Jules avec Cécile. Le « domaine Ferrandon », voilà donc où va se situer l’intrigue, l’enjeu de bien des passions.
Jules Ferrandon a épousé Cécile, la fille de Louise et Ferdinand Rochette en 1934. Malheureusement Ferdinand est mort quelques mois plus tard, brutalement, à quarante-huit ans et Jules se retrouve le maître du domaine constitué par son beau-père. À vingt-cinq ans, c’est une lourde charge. Quarante vaches laitières, des cochons, des chèvres et surtout de vastes terres parce que Ferdinand Rochette n’a cessé d’agrandir son domaine en achetant tout ce qui se présentait y compris parfois des  parcelles éloignées de la ferme.

Et parmi ces parcelles éloignées, il y a Belle Etoile qui donne son titre au roman. C’est une ancienne « jasserie » dont l’auteur nous explique qu’il s’agissait d’un ensemble de bâtiments traditionnels du Forez, généralement situés en lisière de forêt, où, à la période des estives, se côtoyaient habitation, animaux et fromagerie. Leur déclin remonte au milieu du siècle dernier, en raison, notamment, du développement des laiteries industrielles.

Celle-ci est en ruines mais dans un site magnifique avec de belles prairies, constituant là aussi un superbe domaine qui ne demande qu’à être rénové, habité, exploité…

Mais par qui ? Jules espère bien qu’un fils naîtra de son union avec Cécile mais les deux premiers enfants sont des filles, Marguerite née en 1937 et Renée en 1940, qui un jour sans doute se marieront et suivront leur mari.
Jules, pour le moment, veut y installer son ami le plus proche, Guilhaume Besse, dit le Guilh, un ancien copain de régiment, presque un frère, qu’il a d’abord embauché pour l’aider à la ferme. Il verrait bien le Guilh reprendre la Belle Etoile, s’y marier, lui redonner vie et prospérité.

Mais la guerre en décidera autrement, cette guerre qui occupe une part importante du livre, la guerre vue du domaine des Ferrandon, par les lettres qu’échangent Jules et Cécile, par le regard de ceux qui vivent à la ferme, Louise, la mère de Cécile, et Justine, la vieille employée de maison, mais aussi Victor et Marius les ouvriers agricoles trop âgés pour la mobilisation mais pas pour la Résistance. Jules a été prisonnier de guerre mais a réussi à s’évader. Le Guilh a eu moins de chance, si l’on peut dire…

Les années passent, les deux filles, Marguerite et Renée, grandissent, chacune avec son caractère, et un petit frère arrive, Paulin. Sera-t-il l’occupant d’une Belle Etoile restaurée dont Jules aime rêver ? Le destin prend parfois un malin plaisir à saborder les rêves…

Les descriptions de paysages sont très belles et donnent envie de vagabonder parmi des lieux présentés avec tant de ferveur mais l’auteur a aussi beaucoup de talent pour exprimer ce qui se joue au plus profond de chacun des personnages. Les caractères, les tempéraments, les sentiments, les pensées les plus cachées, les rêves, les désirs, les colères, les jalousies, et Dieu sait si ça bouillonne dans tous ces esprits, adultes ou enfants.

Finalement, que deviendra Belle Etoile ? Elle pourrait bien être confiée à un personnage dont on n’a pas parlé ici mais, chut, il faut lire pour savoir…

Serge Cabrol 
(29/01/16)    



Retour
Sommaire
Lectures








Presses de la Cité

Terres de France
(Janvier 2016)
400 pages - 21









Gérard Glatt, n en 1944, se consacre maintenant entièrement à l'écriture. Il a publié deux recueils de contes du Pays Basque et Retour à Belle Étoile
est son huitième roman.



Visiter le site de
Gérard Glatt





Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Une poupée
dans un fauteuil


Le temps de l'oubli

Le destin de Louise

La chouette idée
d’Alexandre Pluche