Retour l'accueil du site





Florence HINCKEL


secrets.com



Voilà un livre très intéressant pour les jeunes ados ("Strictement réservé aux élèves de 6e" est-il indiqué en quatrième de couverture) sur la notion de secret.
Petit secret, grand secret, qu'est-ce qu'un secret ? Doit-on révéler ses secrets ? A qui ? Cela peut-il nuire ? Cela peut-il aider ? A partir de quel moment faut-il se confier aux adultes ? Quels adultes ? Ce sont toutes ces questions qui vont se poser aux personnages de ce roman au fil de leur aventure, avec en plus la spécificité de "génération 2.0" des collégiens d'aujourd'hui, accrochés à leur portable, surfant sur le net, se bombardant de sms (même pendant les cours grâce aux vibreurs), créant des blogs et vivant au rythme des réseaux sociaux.

Mona, la narratrice, qui est en sixième, entend une de ses copines parler du divorce de ses parents et conclure ainsi :
– Merci… C'est super d'avoir des copains. Je me sens mieux rien que d'en avoir parlé avec vous.
Et là, un petit tilt retentit dans ma tête. Un bébé d'idée est en train de naître...
– Chiche, chacun raconte ses soucis ! je m'écrie. Ça ne les résoudra peut-être pas, mais on se sentira mieux, non ?
Ma proposition déclenche une vague de murmures et de chuchotements. Puis Alexia nous fait part de sa tristesse à la mort de son hamster, Zoé parle de son grand-père, mort lui aussi, Alice nous révèle timidement que ça l'ennuie que ses parents soient plus vieux que la plupart des nôtres, Dounia exprime sa peur des mauvaises notes. Marine et Soléa se plaignent d'être embêtées par des plus grands qui les traitent de bébés du collège.

Mais Nils, le seul garçon qui ose se mêler aux filles, n'aimerait pas raconter ses secrets comme ça, devant les autres.
Et c'est alors que Mona sent émerger une idée vraiment géniale : Créer un site internet pour y poster des secrets anonymes.
Un forum permettra aux autres de laisser des commentaires, des conseils, des appréciations et autres petits messages.

Mona peut compter sur sa mère, critique d'art dans un magazine, pour l'aider à créer le site. Elle rédige ensuite des affiches à coller dans le collège mais il faut l'accord du principal. Qu'à cela ne tienne, rien ne l'arrête. Avec Soizic et Margot, elles sont reçues par M. Cardinal qui accepte l'affichage à condition que le site soit modéré et supervisé par Mme Pinvert, la documentaliste. Aussitôt dit, aussitôt fait, elles filent au CDI et tout s'organise à merveille…

Un premier secret apparaît sur l'écran :
J'aimerais arrêter de me ronger les ongles, mais je ne sais pas comment faire.
Plutôt déçues, les filles. C'est plus un propos de cour de récréation qu'un vrai secret. Mais, à la suite du "secret", apparaissent dix commentaires qui réagissent ou donnent des conseils. Après tout, c'est ça le partage des soucis !
Et peu à peu les secrets se font plus nombreux.

Évidemment, la vie de collégienne n'est pas un long fleuve tranquille, il y a les rivalités (avec Marion et Siri, par exemple, qui trouvent l'idée débile, ou Cassandra, plutôt machiavélique) et puis les histoires avec les garçons (Nils, bien sûr, mais aussi Ryiad, Marius, Tristan et les autres) sans oublier les problèmes de filles (maquillage, épilation ou choix du premier soutien-gorge).

Mais Mona a de la suite dans les idées et le site résiste à toutes les turbulences de l'atmosphère du collège.

Un jour, toutefois, un "grand secret" se glisse entre les petits. Mon secret est trop grand pour être écrit. Des commentaires encouragent l'auteur anonyme à en dire un peu plus mais quelques jours plus tard apparaît un nouveau message : Si ce secret était révélé, il aurait des conséquences graves. La réputation de quelqu'un en dépend. Le site n'est peut-être pas le lieu idéal pour dévoiler un secret trop important. Faut-il le supprimer ou pas ? Censure ou mesure de sagesse ? La documentaliste aide les adolescentes à prendre leur décision.

Mona, toujours très déterminée et la tête bien fixée sur les épaules, navigue parmi tous les remous en évitant les écueils. Elle finira par savoir qui a écrit ces messages et aidera l'auteur à surmonter ses soucis en s'appuyant sur les adultes quand ce sera nécessaire.

Un roman amusant et positif qui montre les ressources d'internet et des nouvelles technologies, mais aussi les limites, les dangers et l'attention, bienveillante mais permanente, qui doit être portée par les adultes à tout ce qui concerne l'expression de la vie privée et l'apprentissage de la liberté, de l'autonomie et de la responsabilité. La confiance, certes, mais pas l'abandon.

Les filles vont adorer y retrouver leur quotidien et leurs petits soucis ; les garçons, quant à eux, pourront profiter de l'occasion pour percer un peu les secrets des filles ; et les adultes ne perdraient pas leur temps à y plonger aussi le nez pour en parler avec les ados ; secrets.com est donc vraiment un roman pour tous (à partir de onze ans) !

Serge Cabrol 
(20/12/13)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Rageot
(Septembre 2013)
192 pages 6,45








Florence Hinckel
a déjà publié plus de vingt livres pour la jeunesse.


Visiter le site de
Florence Hinckel






Découvrir sur notre site
un autre roman
du même auteur :


L'été où je suis né