Retour l'accueil du site





Claire-Lise MARGUIER


Intemporia
(2- Le trône du Prince)


Où l’on retrouve, après le Sceau de la Reine, le premier épisode de cette trilogie, le beau et courageux Yoran qui, seul avec une poignée de rebelles marqués comme lui d’un signe qui leur confère certains pouvoirs et du sceau de la jeunesse, va oser contester le pouvoir de Yélana, l’usurpatrice, la Reine maléfique.

 Dans l’atmosphère médiévale des contes aussi cruelle que féerique, Yoran quitte pour la deuxième fois la communauté de la Plaine. Grâce à lui, son village est à nouveau protégé par une sorte de bouclier des maléfices de la reine Yélana, mais à quel prix !

Yoran, lors de sa première aventure, a perdu sa naïveté de paysan et s’est transformé en un combattant aguerri. Il sait maintenant qu’en dehors de la Plaine le monde souffre, et encore plus depuis que, pour sauver sa jeune épouse et tous ceux de son village, il a permis que les pouvoirs de Yelana s’accroissent.

Si Yoran dans Le sceau de la Reine ressemblait à un Bilbo  attaché surtout à son bien-être et celui de la Comté, il a, dans ce deuxième volet, pris l’ampleur d’un Frodon qui va sauver le monde. C’est bourrelé de remords et prêt, cette fois à en découdre avec la reine et ses sbires, qu’il retrouve son ami Tadeck et les autres rebelles pour asseoir sur le trône le véritable héritier du roi déchu. Reste à atteindre l’ancienne capitale royale, la cité pétrifiée de l’autre côté des montagnes, échapper à l’armée envoyée à leurs trousses,  résister au froid polaire et surtout trouver le vrai Prince, seul héritier que le trône, comme verrouillé depuis l’assassinat du Roi, acceptera.

Claire-Lise Marguier a su, en s’appuyant sur les codes de l’Héroïc Fantasy, créer un univers original mais familier ce qui fait qu’on s’attache tout de suite aux personnages et à leur destin, comme si on les avait toujours connus. Les amitiés, amours ou haines que suscitent les rencontres sont foudroyantes et déclenchent à toute allure la suite des événements alternant savamment moments de répits et bagarres, moments de bonheurs et souffrances, tensions et relâchements.

On retiendra, entre autres, de cette quête très mouvementée, l’épisode où nos chevaliers insoumis vont ressembler comme des frères aux Sept Samouraïs du film de Kurosawa en transformant de simples villageois en guerriers pour qu’ils résistent aux hordes de soudards envoyées par la Reine et l’hallucinante description de Terendis, la ville où siège l’ancien palais du Roi, d’où toute vie s’est éteinte à la seconde où, comme la prophétie l’avait annoncé, le Roi a été assassiné.

Quand on referme le deuxième volet de cette épopée on se sent un peu orphelin. On a hâte de retrouver Yoran et Tadeck, la chevaleresque amitié qui les unit ainsi que les autres insoumis, dans le troisième épisode qui  paraîtra en avril ! Comme c’est loin !

Sylvie Lansade 
(03/01/16)    



Retour au
sommaire
Jeunesse











Rouergue

(Septembre 2015)
Collection Epik
368 pages - 14,90





Claire-Lise Marguier,
née à Toulouse en 1979, a publié chez le même éditeur en 2011 Le faire ou mourir dans la collection doado et en 2013 Les Noces clandestines en littérature générale dans La brune. Le troisième tome d'Intemporia est annoncé pour avril 2016.



Découvrir sur notre site
un autre livre
du même auteur :
Les noces clandestines