Retour l'accueil du site






Franck PAVLOFF


L'enfant des marges


Ioan s’est replié sur lui-même en se retirant dans les Cévennes ; lui, un photographe de renom qui a arpenté le monde, se consacre dorénavant à la restauration et à la reconstruction de murs de pierre comme s’il voulait se protéger de lui-même, des autres et, finalement se retrancher de la vie.

Seulement, Valentin, son petit-fils, a disparu. Il serait parti à Barcelone. Valentin s’est éloigné de sa mère, c’est de son âge, pourquoi lui courir après ? Il n’y a pas de nécessité biologique à se tendre la main par-dessus les générations. L’arbre généalogique s’est cassé net un jour de tempête et Laura, dans la stupéfaction et la douleur n’a rien fait pour sauver ce qu’il en restait. […] Bien au contraire, elle a élagué les dernières branches du tronc comme si pour survivre à la perte, il fallait tailler au plus près.

Ioan n’a pas le choix : il doit se convaincre de partir à la recherche de Valentin, quitter son monde solitaire et silencieux pour se retrouver plongé, dans les tumultes de la ville catalane, dans des lieux touristiques mais aussi improbables : squats à la marge de la ville, refuges, lieux chers à Gaudí… pour renouer avec Valentin ou, sinon, ses amis. Cette enquête amènera le photographe à partir, malgré lui, en quête de son passé et à se confronter (enfin ?) à ses chagrins et aux souvenirs qu’il croyait définitivement ensevelis.

Ce roman ne peut pas laisser indifférent, loin de là, parce qu’il aborde, des thèmes universels, auxquels nous sommes inévitablement amenés à réfléchir : la filiation et la transmission, la quête et l’exil ; parce que ce récit, où les générations se télescopent, fait que le passé nous rattrape et nous submerge ; parce que ce roman est touchant tout simplement : le lecteur plongera avec Ioan dans une Barcelone improbable ; parce que la marge, c’est la quête d’une limite en deçà ou au-delà de laquelle tout peut ou a pu basculer.

Chaque roman de Pavloff est une rencontre, une plongée dans les méandres affectifs ou psychologiques d’un personnage, un itinéraire de réflexion. Nous retrouvons la marque de l’auteur de Matin Brun, la finesse de l’analyse des situations et le respect pour ses personnages qui nous touchent et nous interpellent, toujours et encore…

Sylvie Legendre-Torcolacci 
(25/09/14)   



Retour
Sommaire
Lectures








Albin Michel

(Août 2014)
160 pages - 13


Bio-bibliographie de
Franck Pavloff
sur Wikipédia




Découvrir sur notre site :


Le pont de Ran-Mositar