Retour l'accueil du site





Antoine PIAZZA


Histoires et géographies


« L’avantage avec La Réunion, c’est que ce n’est pas loin. »

Les randonnées du narrateur, tantôt à pied, tantôt à vélo, nous font faire le tour du monde de l'île de la Réunion au Japon en passant par l'Autriche ou la Suède et écument aussi de nombreuses régions françaises. Vingt-huit petits textes soulignent, tel le punctum de Barthes en photographie, ce que le narrateur retient d’un lieu, un détail, pas forcément extraordinaire, mais qui tranche sur la beauté d'un site où la difficulté momentanée du voyage, son âpreté ou son ennuyeuse banalité et qui devient alors éclatant comme le plaisir immense que la lecture d'un livre pourtant déjà lu et relu, lui procure à Arjeplog, "la commune la plus froide de Suède" dans une immense auberge de jeunesse déserte.

C'est aussi cette femme débouchant soudain sur une longue piste cyclable dans la plaine du Danube pour lui proposer une chambre et dont la "pantomime" s’est aussitôt renouvelée pour un autre groupe de cyclotouristes.

Rien donc d'extraordinaire dans ces récits mais des souvenirs précis comme ruminés au rythme de la marche ou du pédalier de ce calme arpenteur de notre jardin, la Terre, qui nous rappellent que ce sont "ces petits riens" qui font notre vie.

« Un matin de février 2007, j'attendais le départ d'un ferry dans la gare maritime de Tokushima, au milieu de passagers assis face à une baie vitrée de la taille d'un écran de cinéma. [...] Comme ils s'arrêtaient à intervalles réguliers pour regarder les bateaux, les ramen qu’ils détachaient du bouillon où elles trempaient et qu'ils maintenaient un instant en l'air afin de les refroidir laissaient un peu de buée sur la baie vitrée. »

Ce sont ces petits riens, ces souvenirs qui s'entrecroisent d'un pays à l'autre et font des plats cuisinés de Raynal et Roquelaure dans l’Aveyron les petits cousins des nouilles chinoises à emporter et alimentent l'Histoire comme le récit de la panne du téléviseur pendant une allocution du général De Gaulle ou l'émotion de ce vieil homme devant le nom affiché d’une localité où, enfant, ses parents "inquiets pour sa vie" l'avaient mis à l'abri de la guerre et qui revit, avec une acuité terrible, le temps de lire un nom, les jours passés de son enfance.

Un joli rappel donc, la Terre est toute petite et les entrelacs que chacun y dessine tissent notre Histoire commune.

Sylvie Lansade 
(26/07/16)    



Retour
Sommaire
Lectures








Le Rouergue

(Avril 2016)
128 pages - 13,50










Antoine Piazza,
né en 1957, vit à Sète où il est professeur des écoles. Histoires et géographies est son huitième livre chez le même éditeur.