Retour à l'accueil du site





Stéphane SERVANT


La langue des bêtes



Elle s’appelle la Petite, elle n’a pas d’autre nom. Elle vit au milieu des bois, dans un endroit appelé le Puits des Anges, parmi les vestiges d’un cirque qui a cessé ses tournées depuis bien longtemps. Avec elle, il y a Belle, sa mère, qui était trapéziste, et le Père, un géant aux allures d’ogre mais aux yeux si doux lorsqu’il regarde la Petite ; Pipo, le clown, et Franco son vieux lion édenté ; Colodi, le ventriloque, et Gepetto, sa marionnette ; et puis Major Tom, le nain rusé et facétieux. Ils sont heureux. Ils vivent de la chasse, des champignons, des produits de la forêt, et avec l’argent que gagne Major Tom en vendant de la ferraille, ils vont de temps en temps au Village, chez les Sauvages comme ils disent, pour faire quelques courses. Tout pourrait continuer ainsi, dans le calme et la paix...

Mais un jour des hommes plantent des piquets orange dans la forêt. Drôle d’idée. Les habitants du Puits des Anges s’amusent beaucoup à les arracher ou à modifier les tracés ainsi marqués. Mais le jeu prend vite fin.
Des hommes en uniforme bleu sont venus. Ils ont demandé des papiers. Et des papiers encore. Colodi et Pipo les ont reçus sous le chapiteau. Les voiles claquaient comme des fouets. Les hommes ont parlé de campement illégal. Ils ont demandé de quel pays ils venaient. Ils ont montré la forêt où les mâchoires des machines broient les arbres immenses. Ils ont dit qu'une route allait être construite. Une grande route. Et que, eux, ceux du Puits aux Anges, allaient devoir partir. Derrière la porte de la caravane, la Petite a deviné la masse sombre et silencieuse du Père. Les uniformes sont repartis sans rien savoir de lui.

L’écriture de Stéphane Servant est très belle et poétique. Quand Pipo raconte comment il est né dans la cage du lion et pourquoi ils lui ont donné le nom du dictateur espagnol. Quand Collodi explique à la Petite l’importance des histoires. Quand la Petite apprend à lire et dévore des mots au sens propre en déchirant le papier d’un livre pour connaître leur goût. Quand elle reconstitue les animaux tués par son père en récoltant leurs os et en les couvrant de mousse dans la petite cabane qu’elle s’est construite dans un endroit secret. Quand elle regarde les nuages en se posant d’innombrables questions... Parce qu’elle est curieuse, la Petite, elle veut tout savoir, tout apprendre, tout connaître. C’est pour cette raison qu’elle accueille avec plaisir la décision de l’inscrire à l’école. Mais ce n’est pas simple d’être différente des autres !

Le roman prend peu à peu une couleur plus sombre au fil des menaces qui pèsent sur les habitants du Puits des Anges. La Petite veut affronter la Bête dont on lui a raconté la légende et qui personnifie toutes les formes de dangers qui rôdent autour du campement et qui modifient les relations entre les membres de cette famille élargie.
Là-bas dans l’ombre, il lui semble voir la Bête reculer sur ses pattes tordues. Elle couine et grince et crisse. La Petite hurle des histoires pour la faire fuir. Des histoires qui disent la beauté du monde tel qu’elle l’imagine. Une beauté sauvage, sans limites, sans frontières. […] Elle hurle et hurle encore et la Bête frémit dans l’ombre, pitoyable pantin de vie. 
La Petite est courageuse et déterminée. Elle ne laissera pas la Bête détruire ceux qu’elle aime.

Un roman magnifique, plein de tendresse et de violence, une ode à la force de l’imaginaire et à la nécessité de se battre pour défendre ses rêves surtout quand la discorde, la souffrance, la jalousie et toutes les formes du mal menacent l’amour et le bonheur. Stéphane Servant sait merveilleusement créer un univers et y entraîner le lecteur pour le meilleur et pour le pire, jouant sur une vaste palette d’émotions. On rêve, on sourit, on frissonne en suivant la Petite dans son apprentissage de la vie. Roman initiatique, donc, qui nourrira l’imaginaire des lecteurs pour les aider à affronter le réel. Superbe et nécessaire.

Serge Cabrol 
(11/09/15)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Éditions du Rouergue

448 pages - 15,90 €











Stéphane Servant,
né en 1975
dans le sud de la France, est l’auteur de nombreux livres pour la jeunesse.

Bio-bibliographie
sur le blog de
Stéphane Servant






Découvrir sur notre site
un autre livre
du même auteur :

Chat par-ci / Chat par-là