Retour l'accueil du site





Tobie NATHAN

Ce pays qui te ressemble


J’ai eu dernièrement l’occasion d’écouter Tobie Nathan présenter son livre Ce pays qui te ressemble devant une assemblée particulière, particulière car nous étions pour la plupart, pour ne pas dire tous, originaires d’Egypte, et pour la plupart également exilés de ce pays. Puisque comme vous l’avez compris Ce pays qui lui ressemble n’est autre que l’Egypte.

Tobie Nathan est non seulement romancier mais ethnopsychiatre, essayiste et professeur de psychologie. Il possède également un talent d’orateur qu’il sait pimenter d’un humour parfois grinçant dont il nous a octroyé quelques bribes que je ne vous rapporterai pas car elles sont en fait peu compréhensibles hors de cette assemblée particulière que nous formions.

Ce pays qui te ressemble est un roman sur la jeunesse, sans doute un regard dans le rétroviseur de notre romancier sur son Egypte. Les trois personnages principaux sont des enfants, et le premier d’entre eux, un roi : le Roi Farouk couronné à l’âge de seize ans et dont Tobie Nathan s’étonne que Shakespeare (sic) ne l’ait pas pris en modèle pour une de ses tragédies. Ce roi qui a fasciné les Égyptiens et les fascine encore tant son destin est proche du leur ; un roi poupon que l’occupant anglais va manipuler et que (au bout de son règne) des généraux révolutionnaires vont destituer de son trône avec une extrême douceur comme on chasse un enfant de la cour des grands. Il quittera ainsi, par une belle nuit, sur un yacht, la baie d’Alexandrie pour aller s’exiler en Grèce.

Mais le personnage principal de ce roman est Zohar, un jeune garçon fragile né dans le ghetto juif du Caire d’une mère sorcière et d’un père aveugle. Pour information, le sens hébraïque du mot Zohar signifie ‘splendeur’. L’histoire de Zohar est aussi magique qu’un conte de fées, et nous prenons conscience bien après plusieurs chapitres (plusieurs !) qu’il est en fait le narrateur de cette histoire qui commence bien avant son étrange naissance, comme si Tobie Nathan consciemment ou pas passait sa plume à son personnage pour qu’il achève son roman.

Dans l’histoire de Zohar, il y aura aussi un double, une moitié, un autre ou plutôt une autre : Masreya, sa sœur de lait, née dans un quartier arabe aussi misérable que celui dans lequel Zohar est né. Ils seront dans leur enfance pendus chacun à un sein de leur mère nourricière et de ce fait naîtra entre eux un amour fusionnel, dont le berceau sera l’Egypte. 

Conte magique, saga historique d’une Egypte oubliée, roman de la réconciliation, de l’espoir et de la jeunesse, rêve flottant d’un passé dont la blessure est encore ouverte, Ce pays qui te ressemble est fait de tout cela et nous lisons ce livre en secouant la tête pour chasser cette impression de songe éveillé qui semble nous envahir.

Tobie Nathan nous le dit clairement : « Je n’ai pas eu le prix Goncourt avec Ce pays qui te ressemble ! » et il est inutile de lui faire remarquer qu’il se trouvait tout de même parmi le dernier carré des ‘goncourables’. Il ne l’a pas eu !

David Nahmias 
(08/02/16)    



Retour
Sommaire
Lectures









ÉditionsStock

(Août 2015)
540 pages - 22,50









Tobie Nathan,
né au Caire en 1948,
est psychologue, ethnopsychiatre et écrivain. Il a publié une dizaine de romans et de nombreux textes scientifiques.

Bio-bibliographie sur
Wikipédia