Retour l'accueil





Josef ULLA


Ainsi danse Jean Petit
La révolte des croquants du Rouergue




Ce roman, écrit du point de vue d'un enfant de neuf ans, raconte une révolte paysanne contre les impôts à Villefranche de Rouergue et ses alentours en 1643.
Louis XIII vient de mourir, Louis XIV n'a que cinq ans, c'est sa mère Anne d'Autriche et le Cardinal de Mazarin qui dirigent le pays. Les guerres coûtent très cher et en vingt-cinq ans, la taille est passée de 1200 livres à 7000 livres. Le blé manque et le prix du pain a quadruplé.

Pierre, neuf ans, a perdu sa mère et vit avec son père et ses deux sœurs Pauline et Berthille dans une misère noire. Depuis la dernière Foire de la Saint-Jean, je suis loué comme berger au domaine du Garriguet. Les journées sont rudes en été, chauffées au soleil du Ségala, mais en échange, j'ai une paire de sabots, la soupe le soir et de quoi m'abriter pour dormir.

Au moment où commence le roman, Pierre garde ses moutons avec deux autres bergers, Jeannot quinze ans et le Puechou qui en a sept. Ils rencontrent un colporteur, Renaud, qui va de village en village avec un sac garni de bricoles qui constituent son magasin ambulant. Il aime chanter en s'accompagnant de sa vielle. Il leur donne rendez-vous pour le soir dans l'auberge du village où il anime la soirée. Entre deux chants, il raconte les révoltes des croquants contre la gabelle et les tailles. Mais au bout d'un moment, il s'arrête de parler sur ces dernières phrases : Dire ne suffit plus. Aujourd'hui il faut faire… Un autre homme prend alors la parole, Bernard Lafourque, qui ouvre un débat sur la misère, les impôts et la nécessité d'une nouvelle révolte. Tout le monde adhère à ses propos, la colère monte et la fin de soirée est houleuse.

Le lendemain, on apprend que Lafourque a été blessé dans la rue par le collecteur des impôts, Pomairols. La foule se mobilise aussitôt et assiège la maison du collecteur pour exiger qu'il soit jugé. Des consuls, représentant l'autorité de la ville, demandent à la population de se disperser en affirmant qu'ils sont venus arrêter le collecteur.
À ce moment-là, quelqu'un, les cheveux rassemblés en queue-de-cheval, grimpe sur le perron de la maison. C'est un homme grand, à l'allure élancée et déterminé. De ses yeux clairs, il fixe le groupe des consuls, et lance d'une voix forte :
– Ce que vient de faire Pomairols est indigne Il ne doit pas s'en tirer à si bon compte. Donnez-nous des garanties qu'il sera jugé !
La foule applaudit l'intervention.

Cet homme, c'est Jean Petit, un chirurgien dont Pierre et ses amis bergers vont connaître la fille, Antoinette, qui les accompagnera dans la page d'histoire qu'ils se préparent à vivre sans encore le savoir.

La révolte paysanne s'amplifie dans toute la région pour s'opposer à l'augmentation des impôts s'abattant sur des gens qui vivent déjà dans une grande misère, ne mangeant parfois que des racines dans une eau chaude en guise de soupe.

Pierrot et ses amis vont aider de leur mieux Renaud, Lafourque et Petit qui organisent la lutte dans tout le Rouergue. Des soldats arrivent peu à peu de différentes directions pour mater la révolte et nos héros se retrouvent au cœur des combats.

Le roman est encadré par un prologue et un épilogue qui replacent le récit dans le contexte d'aujourd'hui où le chant qui donne son titre au livre, peut-être composé en l'honneur de Jean Petit, accompagne les manifestations et marches militantes pour la sauvegarde des droits sociaux.

Des documents en annexe fournissent des informations sur Villefranche de Rouergue et sur les révoltes de croquants au fil des siècles (y compris les Bonnets rouges de 1675 contre l'instauration du papier timbré pour les actes officiels) ainsi qu'un petit lexique expliquant certains termes employés dans le texte.

L'ensemble constitue à la fois un roman d'aventure dont un enfant est le narrateur et un documentaire dont le contexte historique est sérieux et précis. Une lecture agréable et instructive, double raison de ne pas s'en priver !

Serge Cabrol 
(19/11/13)    



Retour au
sommaire
Jeunesse










Éditions Chant d'Orties

Collection
Graines d'orties

(Novembre 2013)
160 pages 15

Illustrations
David Rebaud










Josef Ulla est enseignant
dans l'Aveyron.