Retour à l'accueil du site






Gilles VERDET


Voici le temps des assassins



Un polar absolument moderne

Avis aux poètes maudits à la mèche rebelle : la poésie se mêle enfin au polar ! Voici le temps des assassins est un thriller original et réussi, qui place les vers de Rimbaud au cœur de son intrigue.

Paul, photographe alcoolique et paumé, voit ses amis mourir un par un dans d’étranges circonstances. Des morts qui ressemblent sérieusement à des meurtres. L’heure est venue de mener sa propre enquête avec comme seul indice, quelques vers de Rimbaud et de Verlaine, prononcés avant chaque crime. La belle affaire ! Entouré de personnages secondaires hauts en couleur, l’histoire nous fait remonter jusqu’à la Commune de Paris et à un passé libertaire révolu.

Magistralement orchestré, le livre ne se referme qu’une fois l’avoir fini ! Mystérieux et très bien documenté, il ravira les amateurs d’Histoire. En effet, ce récit d’énigmes divertit autant qu’il instruit. On se cultive sans même s’en rendre compte. Un vrai régal. Et que dire des personnages ! Comment ne pas s’attacher à Paul, anti-héros par excellence, incapable d’affronter le présent et de construire son avenir. Quant au professeur Gallet et à la concierge Madame Jeannette, ils feraient de très bons rôles au cinéma. La qualité des dialogues et le sens inné de la narration y sont pour beaucoup. L’histoire tient la route et les personnages ont de la profondeur. In fine, qu’on soit poète, amateur de polar, féru d’Histoire ou lecteur à la recherche d’un bon livre, Voici le temps des assassins est fait pour vous !

Outre le savant mélange polar/poésie, la force du livre tient indéniablement dans la qualité d’écriture. Un style, un vrai ! Une langue vivante, haletante, au vocabulaire fourni, où l’argot trouve également sa place. Une tonalité légèrement mélancolique, certes, mais franchement séduisante. Attention, ce n’est pas qu’un roman noir bien écrit. Le sujet est plus profond qu’il n’y paraît. C’est un livre sur le thème de l’après :Après les années d’insouciance, que faire de sa vie ? Comment évoluer dans un monde où l’utopie n’a plus sa place ? Le bilan est malheureusement dur, la morale semble irréversible : l’idéalisme se monnaye et se paye.

À l’origine, Voici le temps des assassins est le dernier vers de “Matinée d'ivresse” de Rimbaud. Est-ce un hasard si l’auteur utilise le portrait du jeune poète, dont la vie marginale et aventureuse se brisera à 37 ans, amputé de la jambe et malade de ses excès ? Paul connaîtra-t-il le même sort qu’Arthur ? A lire d’urgence pour le savoir !

Jeanne de Bascher 
(22/05/15)    



Retour
Sommaire
Noir & polar









Éditions Jigal
(Février 2015)
232 pages - 18,50






Gilles Verdet,

né à Paris en 1952, est nouvelliste et romancier


Bio-bibliographie sur
Wikipédia