Retour l'accueil du site





Isabelle VERNEUIL


Les échangés
A trip to somewhere



Voilà un livre très original. Un professeur emmène sa classe de collège en voyage d'échange, le dernier pour elle, chez les correspondants anglais et c'est le début de beaucoup d'aventures que nous vivons avec ces adolescents confrontés à diverses réalités et à une langue étrangère.
Nous aussi vivons une aventure originale car le livre est écrit en français avec de nombreux passages en anglais assez courts au début puis de plus en plus longs. Nous nous habituons à ces incursions de l'anglais que nous comprenons souvent par le contexte et cela nous permet de raviver nos souvenirs de cette langue. Les expressions idiomatiques anglaises sont très élégamment reprises en français par les personnages qui dialoguent. C'est donc une excellente idée d'Isabelle Verneuil qui a été, elle aussi, professeur d'anglais. Elle connaît très bien ces "échanges franco-anglais" qui sont l'occasion de moments de joie, de découvertes, d'angoisses, de drames aussi. Quand tout se passe bien et que les collégiens rentrent chez eux sans problème, les professeurs peuvent enfin "souffler".

Le roman commence par Caroline qui a oublié son passeport. Heureusement pour elle, le douanier vérifie le passeport de Lamia, d'origine nord-africaine, qui le prend assez mal mais se retient pour ne pas créer de problèmes à la douane.
Dans ce roman, nous découvrons plusieurs personnalités d'adolescents et leurs fonctionnements que l'auteur cerne très bien. Le roman est très bien construit et l'alternance de points de vue crée un suspens qui donne envie de lire la suite.

Deux adolescentes ont une attitude désagréable dans une famille indienne qui fait le maximum pour que tout se passe au mieux.
Les problèmes d'alcool et de drogues sont aussi abordés avec tous les excès possibles.
Comment va réagir Millie confrontée à l'attitude de sa correspondante Clara qui l'entraîne dans une situation qui ne lui convient pas du tout ? :
"Millie était assise au centre de la place. Elle était seule et les entendait rire. Them. Elle ressentait très fort cette vérité intrinsèque. Them and me. D'un côté le groupe, les autres. De l'autre côté, elle, Millie, seule dans sa peau pour ainsi dire. C'est encore plus chacun pour sa peau dans certaines circonstances. La place était ronde avec au centre un vague rebord de pierre où elle était assise. Il faisait humide et froid. Miserable weather. Elle savait bien que cela voulait dire un temps horrible mais elle aimait aussi le double sens que son oreille française lui faisait entendre !"

Jérémy va aller voir un vieil homme qui a participé à la deuxième guerre mondiale et a connu sa grand-mère. Nous apprenons beaucoup sur la vie en Angleterre ainsi que sur la période de la guerre avec les "évacués", les "Marinettes" et les "Rochambelles".
La rencontre entre les générations est toujours riche d'enseignements. La vie de la famille de Jérémy et les liens avec ce vieil homme s'éclairent peu à peu :
"– C'est ça ! Ma grand-mère était une de ces femmes et quand elle est décédée il y a quelques mois, j'ai compris qu'il me fallait aller jusqu'à la source de mon malaise et savoir ce qui s'était vraiment passé du temps de sa jeunesse.
– Sorry, intervint Amy, you will have to explain in English sometimes, I don't understand very well in French !"

Ce roman est très réussi avec une histoire bien menée et un concept novateur qui permet au lecteur de réviser son anglais tout en se distrayant. Bravo et à suivre…

Brigitte Aubonnet 
(09/02/13)    



Retour au
sommaire
Jeunesse









Kirographaires
204 pages - 18,45







Isabelle Verneuil,
née à Montpellier en 1960, a été professeur d'anglais pendant plus de 15 ans avant de se consacrer totalement à l'écriture. Elle a déjà publié un roman et deux recueils de nouvelles.