Retour l'accueil du site





Viviane KOENIG


Marco Polo, la grande aventure
Journal sur la Route de la Soie 1269-1275




Marco Polo a quinze ans quand s’ouvre ce roman ou plutôt quand le jeune homme prend la plume pour commencer à noter ses impressions et ses souvenirs dans ce journal intime qu’il va tenir pendant six ans. Nous allons l’accompagner jusqu’au bout de la Chine…

Mais pour le moment, nous sommes en 1269, à Venise où les deux frères Polo, Niccolò et Mattèo, font un retour triomphal après un voyage de quinze ans, alors qu’on les croyait morts. Quand ils sont partis, Marco n’était pas encore né. Niccolò apprend donc ainsi qu’il a un fils et que sa femme est morte depuis déjà longtemps.

Niccolò est un homme taciturne et autoritaire. Le jeune Marco a du mal à l’aimer. Comme père, il aurait préféré son oncle Mattèo qui est plus ouvert, souriant et affectueux.

Jusque-là, Marco vivait paisiblement entre Maria, sa vieille nourrice, et son grand-père, le chef de famille, un marchand respecté dans cette ville entièrement vouée au commerce. Le retour des deux frères va transformer la vie de Marco.

Mattèo décrit des voyages fabuleux par la Route de la soie, jusque chez Koubilaï, le petit-fils de Gengis Khan, à la fois empereur de Chine et roi des Mongols, qui règne sur un empire immense qu’il ne cesse d’agrandir par de nouvelles conquêtes.

Les récits de Mattèo sont si fabuleux que Marco a du mal à les croire. « Mon oncle, lui, parle des merveilles et des dangers de la mer, des splendeurs de déserts immenses ou d'un empire de Chine mille fois plus puissant que la république de Venise. Est-ce possible ? Y a-t-il vraiment des palais plus beaux et plus riches que les nôtres ? A noter que Mattèo est aussi bavard que Niccolò est mutique. Ce dernier se contente d'ajouter par-ci par-là une petite précision. Les deux sont, à l'évidence, de sacrés menteurs. »

Marco pourra voir de ses yeux que Mattèo n’affabulait pas car les frères n’ont qu’une idée en tête, repartir en Chine, et cette fois-ci Marco sera du voyage.

Pour la première fois de sa vie, Marco va quitter Venise, son grand-père et sa nourrice. Grâce à son journal,  nous l’accompagnons pendant les cinq années que dure le voyage de Venise à Shangdou, la résidence d’été de Koubilaï, au nord de Pékin. Un passionnant récit d’aventures, avec attaques de pirates sur la mer et par des brigands dans le désert, avec la découverte de paysages fabuleux et de peuples passionnants dont Marco apprend les langues avec une grande facilité.

A la fin du livre, une partie intitulée « Pour aller plus loin » nous rappelle que Marco, son père et son oncle sont restés seize ans en Chine et n’ont revu Venise qu’en 1295, vingt-cinq ans après leur départ.

Une carte permet de suivre toutes les étapes du fabuleux voyage de Marco et nous indique aussi l’itinéraire emprunté pour le retour.

Véritable roman initiatique, ce journal nous fait partager la difficile relation entre Marco et son père, tout en décrivant les multiples péripéties du voyage. Grâce aux dates et à la carte il devient livre d’histoire et de géographie et ne manque pas de signaler les diverses inventions rencontrées par Marco : la boussole, le sextant, le papier monnaie ou l’utilisation du charbon pour se chauffer… Un livre qui se lit avec autant d’intérêt que de plaisir et qui devrait trouver sa place dans tous les CDI.

Serge Cabrol 
(04/05/16)    



Retour au
sommaire
Jeunesse












Gallimard Jeunesse

Collection "Mon Histoire"
(Mars 2016)
160 pages - 10,50

Dès 10 ans









Viviane Koenig,
après un DEA d’histoire, a été enseignante et a participé pendant quatre ans à des fouilles archéologiques en Égypte. Elle a publié de nombreux ouvrages pour la jeunesse chez divers éditeurs.



Bio-bibliographie
sur le site de la
Maison des Écrivains
et de la Littérature