Retour l'accueil du site





Raphaël ENTHOVEN et Jacques PERRY-SALKOW


Anagrammes
pour lire dans les pensées



Chaque anagramme, le déplacement des mêmes lettres pour recomposer de nouveaux mots, est un enchantement.

C’est un extraordinaire malaxage des mots pour passer d’Emil Cioran à l’acrimonie, de Vision de la tolérance à Le Saint Coran dévoilé, de Carpe diem à Ça déprime, de Qu’est-ce que le moi ? à C’est quelque émoi, de Le journal d’un séducteur à Jeu cruel d’un sale tordu

Cette multitude d’anagrammes nous éblouit par sa finesse, son inventivité, sa création époustouflante avec entre les deux mots ou expressions choisies un petit texte très érudit qui permettra de passer du mot introductif au mot final.

C’est un remarquable travail d’écriture pour que chaque anagramme soit une trouvaille tout en guidant notre réflexion littéraire et philosophique.

« Le sectarisme
Croire qu’on sait sans savoir qu'on croit.
Tenir un fait pour une valeur en soi.
Chérir comme telle l'appartenance à une communauté.
Prendre l'affect pour l'opinion, et l'opinion pour la vérité.
Laisser aux autres le choix du tort ou celui de l'accord.
Juger avant de comprendre. Penser comme on se vautre.
Se prendre pour un centre. Confondre le Bien et la loi.
Revendiquer ses droits, mais les dénier aux autres.
C’est la misère. »

Le Front national / L’entonnoir fatal 
La solidarité / Droit à l’asile :
pas besoin de texte pour ouvrir nos consciences.

Brigitte Aubonnet 
(07/03/17)   



Retour
Sommaire
Lectures









Actes Sud

160 pages - 15


avec des dessins de
Chen Jiang Hong