Retour l'accueil du site





André BOUCHARD


Une si charmante verrue sur le nez


Léon est un voisin désagréable et peu commode qui répond toujours méchamment même lorsqu'on l'invite gentiment :
– Nous vous invitons à prendre le thé à la maison, Monsieur Léon !
– Avalez votre jus de chaussette et étouffez-vous avec ! marmonnait Léon en leur tournant le dos.

Un jour, il rencontre Gertrude Crocheblaze :
Le cheveu filasse et gras, le menton en galoche, les dents noires, les yeux globuleux surmontés de sourcils broussailleux et, pour parfaire le tout, comme une cerise posée sur un pot de rillettes, une charmante verrue sur un nez crochu.

Évidemment, c'est le coup de foudre assuré. Ils se marient et décident de partir en voyage de noces. Ils optent pour l'Afrique car :
Il y a des crocodiles hideux et les hippopotames obèses, qui passent leurs journées à faire pipi et bien d'autres choses encore dans leurs mares.

Seulement voilà, leur périple ne va pas du tout ressembler à ce qu'ils avaient imaginé car ils vont planter malencontreusement leur tente juste à côté des trois animaux « les plus sympas de toute l'Afrique ».

C'est un album à l'humour décapant. Les phrases ciselées dressent le portrait de deux méchants qu'on adore détester. Le rythme des péripéties va crescendo et on se réjouit de tous les malheurs qui leur arrivent. Les illustrations, au crayon, sont en parfaite adéquation avec la tonalité du texte. Rehaussées de touches de couleur, elles prolongent l'ironie et l'humour noir distillés dans le récit. Caricaturales, comme dans les dessins de presse, elles créent des tableaux de vie saisissants telle la première image qui présente Léon en short, marcel et tongs. La mine renfrognée, le nez protubérant, il est assis sur un petit tracteur vert et tond sa pelouse. Derrière lui, sa maison et son jardin sont présentés en noir et blanc. Cette image symbolise toute l'histoire à venir, la méchanceté ordinaire de ce petit homme cantonné dans son espace fermé. À la fin, les gentils gagnent, non parce qu'ils sont plus rusés mais parce que ce sont des pachydermes de douceur et de maladresse.
Un album méchamment drôle et qui fait du bien !

Enora Bayec 
(20/11/17)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Le Seuil Jeunesse

(Octobre 2017)
Format 28 x 29 cm
32 pages - 13,50

À partir de 3 ans










Découvrir sur notre site
un autre album
du même auteur :

Les lions
ne mangent pas
de croquettes