*
Retour l'accueil du site





Jérémy BOUQUIN


Une femme de ménage



« Un polar décapant qui flirte avec le surnaturel. » La quatrième de couverture prévient avec délicatesse l'éventuel lecteur. En réalité, pour apprécier pleinement ce roman, il faut une bonne dose d'humour, ne pas craindre la vue du sang et admettre que des vampires peuvent se dissimuler parmi nous. C'est seulement si ces trois conditions sont réunies que vous pourrez partager avec plaisir les trépidantes et horrifiques aventures de Sandra.

Cette jolie jeune femme a une passion : dessiner des monstres et écrire des histoires pour les enfants. Malheureusement, les éditeurs n'apprécient pas son travail. Ses monstres sont trop horribles. « Les enfants cherchent des monstres qui ne font pas trop peur. »

Elle a été institutrice quelque temps mais ça n'a pas marché. « L'école ne fait pas grandir les plus en difficulté, ne protège pas les plus nécessiteux. L'école de la réussite est une vaste supercherie. Sandra a vite capté ! Elle a tenté de changer les choses. Irrémédiablement, elle a compris que cela ne serait pas possible. »

Alors elle est partie à la campagne, a acheté une vieille ferme au milieu de nulle part, une longère pour laquelle elle s’est endettée sur vingt ans et qu'elle s'efforce de remettre en état peu à peu. Mais pour cela, il lui faut des revenus.

C'est indirectement Pôle emploi qui l’a aidée à résoudre ses problèmes financiers. « Recyclage, réorientation, parcours d’évaluation individuel, l'ordinateur a fini par cracher un verdict. On lui a proposé une formation étonnante : thanatopracteur. La mort, préparer à la mort. "Croque-mort" comme on dit dans le jargon. » Pourquoi pas ! Elle a essayé, ça ne lui a pas déplu. Pendant son stage, elle a été confiée à Marcel, un vieux professionnel de la pompe funèbre, qui était son tuteur. Ils ont sympathisé et, peu à peu, il lui a parlé d'un moyen d’arrondir confortablement ses fins de mois. Pour sa part, il avait cessé de pratiquer depuis plusieurs années mais il avait encore le numéro de téléphone du « patron », Greg, un avocat véreux. Elle a donc appelé Greg qui s’est déclaré ravi de pouvoir faire appel aux services d’une nouvelle professionnelle. Il s’est si difficile de trouver du bon personnel aujourd’hui ! Le fonctionnent est simple. Il lui donne l'adresse du lieu à nettoyer par texto, elle effectue le travail, il la paye en cash et tout est réglé.

C’est ainsi qu’elle est devenue « une femme de ménage » un peu particulière, spécialisée dans le nettoyage des scènes de crimes. Découpage, empaquetage, dissolution, natures délicates s'abstenir.

Tout se déroule parfaitement, l’argent et le sang coulent à flots. Elle peut continuer à dessiner ses monstres et restaurer sa vieille ferme. Tout serait parfait dans le plus glauque des mondes si Greg n’avait pas décidé de travailler pour des clients plutôt particuliers…

Si vous aimez les frissons et l'hémoglobine (sans trop se prendre au sérieux), n'hésitez pas, ce livre est pour vous. Vous le dévorerez ou plutôt vous le dégusterez avec délectation. Tchin, à votre santé !

Serge Cabrol 
(22/08/17)    



Retour
Sommaire
Noir & polar









French Pulp

(Mai 2017)
256 pages - 18,99








Jérémy Bouquin,
né en 1975, autodidacte, vidéaste, réalisateur de courts et moyens-métrages, scénariste sur la Bd polar “Le Privé” et animateur radio, est l’auteur de nombreux romans et nouvelles..



Bio-bibliographie sur
le site de l'auteur