Retour à l'accueil du site






Patrick CHAMOISEAU


Frères migrants



Aucun livre ne se ressemble mais celui que Patrick Chamoiseau vient de publier est véritablement unique. Frères migrants est ce que l’on pourrait appeler un essai poétique. On y sent presque une langue qui s’invente au fil des pages. D’abord informative ou narrative, elle prend ensuite tout son souffle pour nous révéler les douleurs d’un monde où les frontières comptent plus que les êtres.

Les compères que cite Patrick Chamoiseau, Aimé Césaire, Édouard Glissant, son cher Saint-Exupery mais aussi René Char ou Rilke traversent ce souffle, lui apportent une mesure déchirante et une respiration qui halète, faisant sonner ou se fracturer les phrases. Ceci pour traduire, sans doute, l’humanité qui gronde en silence, en dedans, sans parvenir à se faire entendre.

Patrick Chamoiseau est leur voix. À la mondialisation, il oppose la mondialité, ce concept qu’il reprend à Glissant et qu’il traduit ainsi : « La mondialité, c’est tout l’humain envahi par la divination de la diversité, reliée en étendue et profondeur à travers la planète. » Soyons donc frères, tous ! Accueillons, tendons la main, ne laissons pas le règne de l’argent empiéter sur nos cœurs. Soyons en relation. Rêvons. Élisons les seuls vrais rois de l’univers : les poètes

Ce sont de grands mots, de grands rêves, oui. Patrick Chamoiseau va même jusqu’à écrire la constitution que les poètes pourraient adresser aux politiques, aux financiers, aux guerriers, à ceux qui excluent au nom de quoi ? Ils l’ignorent eux-mêmes. Leur valeur boursière ne leur laisse plus le temps d’y penser.

On le devine, Frères migrants est un texte radicalement engagé. On en sort avec l’envie d’aller ruer dans les brancards. Ou de faire comme Hind Medded ou Jane Sautière, à qui le livre est dédié : aller filmer les laissés-pour-compte ou, tout au moins, prendre le temps de leur donner un café, un croissant. Juste cela. Pour leur prouver que, non, nous ne sommes pas morts et que, oui, ils ont le droit de vivre.

Isabelle Rossignol 
(09/06/17)    



Retour
Sommaire
Lectures









Seuil

(Avril 2017)
144 pages - 12



Patrick Chamoiseau,
né à Fort-de-France en 1953, a obtenu le prix Goncourt pour Texaco.

Bio-bibliographie
sur Wikipédia



Découvrir sur notre site :
Hypérion Victimaire