Retour à l'accueil du site





G.-M. DUMOULIN


Génération Clash


Ce roman d'anticipation nous emmène dans un futur proche.
Futur car les jeunes mineurs (comme le héros Chris Boyd, 12 ans, "surdoué", "à la mémoire d'ordinateur" et son ami du même âge Maud Landsbury) suivent "un enseignement tridi", des "télécours", ont donc accès à plus d'informations que les adultes en leur temps, ce qui fait qu'ils sont plus "développés" qu’eux et entrent en conflit avec eux, « les casims (quasi-morts) et marsups (morts-sur-pied)".
Proche, car la population vit dans des mégapoles où il y a des QB (Quartiers Balkanisés) où se réfugient les marginaux, les réfractaires ou encore les bandits. Ces QB sont faits pour exister longtemps car "proximité vaut mieux que promiscuité". Proche également car ce roman écrit il y a plus de trente ans (1983) décrit des techniques encore en recherche au XXe siècle et qui aujourd'hui sont notre lot quotidien.

Et c'est la guerre entre les jeunes et les adultes. « Tremblez, casims et marsups ! Votre règne a trop duré. Nous sommes PARTOUT. Nous avons nos entrées, nos correspondants, PARTOUT. Chaque fois qu'un de nôtres est brutalisé, humilié, martyrisé physiquement ou moralement par votre maladresse et votre incompréhension, vos préjugés d'un autre âge, NOUS LE SAVONS... Et pour être "des nôtres", il suffit d'appartenir à notre génération. La "Génération Clash". Celle qui demain prendra le pouvoir et le gardera... » Voilà la déclaration de guerre du Comité Activiste de Protection de l'Avenir ou CAPA. Et arrive sur les écrans, en direct, le meurtre officiel (ou ne compte pas les discrets officieux qui ont eu lieu avant) ainsi justifié : « CONDAMNÉ À MORT POUR CAUSE DE CONNERIE ». Dans cette guerre, Chris Boyd devra se débrouiller seul, en comptant sur ses 12 ans de surdoué.

Ce roman ouvrant une trilogie, prend le temps de construire ses personnages et, à l'aide d'inventions verbales et d'humour, de bâtir son monde. Il fait un clin d'œil à Lord of the flies (Sa Majesté des mouches de William Golding) et à l’éternel conflit de générations, à celui d'une société post-soixante-huitarde des années 80.

Cette contre-utopie qui se lit d'une traite est l'œuvre d'un bon conteur de littérature populaire qui a écrit deux cents romans !

Michel Lansade 
(06/06/17)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








French Pulp
(Mars 2017)
196 pages - 9,50






G.-M. Dumoulin

(1924-2016), connu sous nombre de pseudonymes, a publié plus de 200 livres.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia