Retour l'accueil du site





Christine FÉRET-FLEURY


Candidate




« Avoir 20 ans. Connaître les règles du jeu. Sauf celles du pouvoir. »
Laure se réveille aux côtés de son amant, homme politique dont elle est amoureuse, qu’elle a mis longtemps à approcher : « Oui, elle avait aimé Pierre. Il était séduisant, il avait du charisme. Les idées qu'il exprimait dans ses discours et ses analyses de la situation politique ressemblaient à celles qu'elle avait toujours entendu ses parents défendre, et auxquelles elle avait elle-même adhéré quand elle avait décidé de préparer Sciences Po : la modération des antagonismes, le refus du bipolarisme et des rigidités idéologiques, une vision nuancée des perspectives économiques. Et surtout la notion de responsabilité individuelle. Saad Meziani, qui toute sa vie avait lutté pied à pied pour faire vivre sa famille, avait aussi transmis à son unique enfant la conviction que la vie d'un citoyen comportait plus de devoirs que de droits. […] Elle savait de quoi elle était capable et ce qu'elle voulait grimper les échelons, acquérir du pouvoir, ou la confiance de ceux qui le détenaient. Entrer dans un cercle très fermé auquel la fille d'un plombier n'avait pas accès par droit de naissance. »

 C’était leur première nuit et ce sera la dernière car Pierre de Morangles ne bouge plus, il est mort. Il devait commencer la campagne du NPC, Nouveau Parti du Centre, puisqu’il se présentait aux présidentielles. Laure n’aura pas le temps de se poser trop de questions car d’emblée elle sera projetée dans le terrible monde politique où les manipulations, les vengeances, les mensonges sont de mise et se mêlent dangereusement aux vies personnelles. Laure sera désignée pour remplacer Pierre à la tête du NPC par sa veuve Alix de Morangles.
En parallèle, nous suivons Aubry Wallmann qui possède un haras avec son père, tous deux passionnés de chevaux. Renate, la sœur d’Aubry, est journaliste politique et devait écrire un article sur Pierre de Morangles. Elle va enquêter sur ce mort qui intéresse particulièrement Aubry mais elle ne comprend pas encore pourquoi !

Renate est homosexuelle, elle rencontre Lou dont elle découvrira le secret qui la rend si énigmatique.   

Peu à peu, nous découvrons les liens qui existent entre tous ces personnages et quelles sont les motivations de chacun.

Christine Féret-Fleury a créé une véritable toile d’araignée. Qui manipule qui ? Qui détruira l’autre ?

On dévore le livre car le suspense est maintenu avec brio. Nous sommes emportés par les secrets de famille, les mensonges, les ambitions politiques, le rapport au pouvoir et nous découvrons le dessous des cartes avec quelques passages sur des projets politiques qui défendent une économie raisonnée.

C’est un roman qui fait particulièrement écho en cette période électorale si étonnante où il est nécessaire de défendre les valeurs d’humanité, de partage et d’engagement au service des autres et du pays ce qui n’est pas le cas de tous les candidats. Au milieu de toute cette « boue » Laure reconnait qu’« elle avait ça dans le sang, la politique, le combat, et peut-être quelque chose de plus profond qu'elle n'osait nommer, de peur de paraître hypocrite : l'envie d'être utile. »

Laure arrivera-t-elle à assouvir ses ambitions ? N’hésitez pas à vous plonger dans Candidate.

Brigitte Aubonnet 
(06/04/17)    



Retour
sommaire
Lectures












Hachette
(Février 2017)
320 pages - 18






Christine Féret-Fleury
a déjà publié plusieurs dizaines de livres, pour les adultes et pour la jeunesse.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia




Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Une nuit

Serial blogger

Je suis en Chine

Comédienne de Molière