Retour l'accueil du site





Christine FÉRET-FLEURY


La fille qui lisait dans le métro




Juliette prend le métro pour aller à son travail, une agence immobilière. Tous les matins, elle observe  les passagers et surtout ceux qui lisent : un homme au chapeau vert lit un livre sur les insectes, une vieille dame feuillette un livre de cuisine italienne, il y aussi une étudiante en mathématiques, un ornithologue, une amoureuse…

Un jour, Juliette décide de changer son trajet pour rejoindre l’agence : « Juliette s'engagea dans la rue d'un pas rapide, puis se força à ralentir. Il fallait qu'elle se débarrasse de cette habitude de foncer droit devant elle, les yeux fixés sur le but à atteindre. Rien de palpitant ne l'attendait, rien : des dossiers à remplir et à ranger, une longue liste de démarches ennuyeuses, une visite ou deux peut-être. Les bons jours. Dire qu'elle avait choisi ce métier pour ça ! »

Elle ne se doute pas que cela bouleversera sa vie. En effet, elle voit un livre coincé dans une porte de métal rouillé avec une plaque : Livres sans limites. Poussée par la curiosité, elle ouvre la porte et rencontre Soliman, un homme entouré de livres qui lui explique ce qu’il attend de ses « passeurs » de livres, des femmes et des hommes qui vont aller les offrir à des inconnus.

Le roman est émaillé de références à des auteurs et à des livres et montre à quel point ceux-ci peuvent jouer un rôle essentiel dans la vie de chacun : « Il parlait des livres comme d'êtres vivants – d'anciens amis, de redoutables adversaires parfois, certains faisant figure d'adolescents provocateurs et d'autres de vieilles dames piquant leur tapisserie au coin du feu. Il y avait dans les bibliothèques, selon lui, des savants grincheux et des amoureuses, des furies déchaînées, des tueurs en puissance, de minces garçons de papier tendant la main à de fragiles jeunes filles dont la beauté se désagrégeait à mesure que changeaient les mots pour la décrire. »

Juliette va quitter son travail et une grande aventure commence pour elle… Ce sera le début d’un cheminement personnel qui aboutira à la réalisation d’un beau rêve à lire et à découvrir…

C’est un très beau roman sur la passion de la lecture et toutes les possibilités que les livres ouvrent sur le monde et sur le rôle d’accompagnement qu’ils peuvent jouer. « Si elle avait appris une chose, c’était bien celle-ci : avec les livres, il y avait toujours des surprises. »    

Brigitte Aubonnet 
(03/07/17)    



Retour
sommaire
Lectures











Denoël

(Mars 2017)
176 pages - 17,90




Christine Féret-Fleury
a publié plusieurs dizaines de livres, pour les adultes et pour la jeunesse.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia


Découvrir sur notre site
son précédent roman :
Candidate