Retour à l'accueil du site






Alice FERNEY

Les Bourgeois



Alice Ferney nous entraîne dans le récit d’une généalogie familiale, un véritable puzzle que le lecteur reconstitue avec plaisir, au fil des informations  contées par la narratrice : c’est l’histoire des Bourgeois, sur plusieurs générations, dont la première est incarnée par deux êtres qui seront les piliers fondateurs de cette famille, Henri et Mathilde.
Ces jeunes gens se marient au sortir de la Première Guerre mondiale, s’installent à Paris et ont dix enfants qui auront eux-mêmes de nombreux enfants…

Si cette famille porte aisément son nom, c’est parce qu’elle affiche par ses idées, par l’éducation dispensée aux enfants, des valeurs catholiques très fortes, ancrées dans une droite française conservatrice. Elevés dans la tradition silencieuse de la vertu et du courage, les enfants embrasseront des carrières prestigieuses : ils serviront l’armée, s’engageront, soigneront…

Pourtant si différentes mais profondément unies, ces générations vivent et se construisent au rythme des événements familiaux. Sans cette machine à estomper, sans cette gomme intérieure, nous serions éternellement dans le deuil, le chagrin et l’angoisse. Jamais nous n’oublierions ceux que nous avons perdus, ni la détresse que leur perte fit lever en nous, ni l’horreur de leur mort et de leur agonie. Nous oublions et c’est une grâce. Le présent nous capte. La vie nous entraîne. Ainsi en allait-il dans l’esprit d’Henri.

Cependant l’histoire intime de ces générations ne peut pas ne pas être marquée par les heurts de l’histoire, ce que démontre l’auteure de manière originale et précise : les destins individuels se mêlent au destin de la France, traumatisée par les guerres, métamorphosée entre 1914 et 2015 et place le texte au confluent d’une analyse sociologique, historique, psychologique, où les êtres, personnages romanesques mais si terriblement vrais sont forts, touchants et attachants dans leurs défauts, leurs forces et leur amour.

Le siècle se déroule, dans l’intimité de la famille et dans le destin d’une nation. L’Histoire et l’histoire des Bourgeois fusionnent pour amener le lecteur à relire les événements du XXème siècle, non plus avec le recul habituel. Alice Ferney nous place dans une autre perspective et nous interroge sur notre rapport au temps et à la chronologie : le passé s’invite dans le présent, lui-même oubli, mémoire ou enracinement ; c’est toute la complexité du travail de l’historien : comment les heurts de l’histoire ont-ils été immédiatement appréhendés et compris par les membres de cette famille emportés dans la tourmente des événements ? Notre conception des événements se décale et notre regard s’en trouve enrichi.

Enfin, préciser que l’on retrouve dans l’écriture de ce beau texte, le tact, l’élégance, la finesse et l’intelligence d’Alice Ferney est une évidence. Les personnages féminins, entre émancipation et respect, entre grandeur et discrétion font opérer la « magie Ferney » qui éclaire et éblouit le lecteur pour l’enchanter…

Sylvie Legendre-Torcolacci 
(14/09/17)    



Retour
Sommaire
Lectures








Actes Sud

(Août 2017)
368 pages - 22 €








Alice Ferney
enseigne les sciences économiques à l’université d’Orléans. Elle a publié une dizaine de romans.





Découvrir sur notre site
un autre roman
d'Alice Ferney :
Passé sous silence