Retour à l'accueil du site





Frédéric KESSLER

Lettres à mon cher grand-père
qui n'est plus de ce monde


Thomas est un petit garçon qui a perdu son grand-père. Il est fâché alors il décide de lui écrire une lettre :
Papy,
Ce matin tu es mort.
Je trouve que tu ne manques pas de culot de mourir sans prévenir personne trois jours avant Noël. Si tu m'avais fait part de ton intention de décéder, nous aurions pu nous organiser et choisir, ensemble, une date pour le jour de ton trépas.
A bientôt,
Ton petit-fils.

Comme son grand-père ne répond pas, Thomas continue à lui écrire. Il se montre indigné par le silence de son aïeul, puis triste lorsqu'il comprend qu'il ne répondra plus jamais. Alors, il lui raconte ses journées, les fleurs qu'il arrose au cimetière, sa maison qu'il vient habiter et qu'il explore, les photos de son papy qu'il découvre dans le grenier…

Progressivement, le travail de deuil s'opère. Le temps passe et la colère disparaît. Thomas apprend à  vivre avec ses souvenirs et trouve une forme d'apaisement.

Frédéric Kessler parvient à aborder la question du deuil avec distance et pudeur. Il utilise l'humour pour éviter de tomber dans un registre pathétique et il réussit avec beaucoup de justesse à expliquer l’irréversibilité de la mort à travers le cheminement de cet enfant.

Son livre, constitué de lettres sans réponse, laisse la possibilité aux lecteurs de mettre en mots les sentiments, parfois contradictoires, qui les traversent. Un livre très juste sur un thème souvent difficile à aborder.

Enora Bayec 
(22/12/17)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Grasset

(Février 2017)
32 pages 13,90


Illustrations
Alain PILON





Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

L'album de famille

Lettres à mon cher petit frère qui n'est pas encore né