Retour à l'accueil du site





David LAGERCRANTZ


Millénium 5
La fille qui rendait coup pour coup


Ceux qui ont déjà lu les premiers Millénium savent qu’une fois la lecture commencée on ne peut plus s’arrêter. On est pris par l’ambiance, le suspense, le rythme de l’écriture, l’entremêlement des histoires de chacun des personnages qui se croisent, se soutiennent, se haïssent, partagent le même combat ou le même mensonge. Ceux qui n’ont pas lu les précédents Millénium peuvent essayer, ils ne seront pas déçus.

Nous retrouvons les personnages des romans précédents : Lisbeth Salander qui a subi des violences pendant son enfance, a été abusée et s’est juré de combattre toutes les injustes ; Holger Palmgren, son ancien tuteur, qui vient de recevoir des documents confidentiels concernant la période où Lisbeth a été internée ; Mikael Blomkvist, journaliste, qui voudrait faire éclater la vérité sur les agissements d’officines gouvernementales. Bien sûr, ils prendront tous des risques et les rebondissements sont nombreux…  

L’intérêt de ce roman comme les précédents est la dénonciation de scandales, d’injustices, des différentes formes de violences tant physiques que psychologiques. L’intrigue menée avec brio nous tient en haleine jusqu’au bout.

Le roman commence dans la prison de Flodberga où Lisbeth Salander est incarcérée ainsi que Benito Andersson qui fait régner la terreur notamment auprès d’une détenue Faria Kazi qui dans sa famille a été enfermée chez elle par ses frères intégristes qui voulaient la marier de force et s’opposaient à toute indépendance de sa part et à sa décision de choisir son compagnon : « Comme dans Roméo et Juliette, les familles respectives de Faria et de Jamal se trouvaient dans les camps opposés d’un conflit qui les dépassait. Jamal luttait pour un Bangladesh libre alors que le père et les frères de Faria défendaient les islamistes du pays, surtout depuis que Faria avait été promise en mariage, contre son gré, à un nommé Qamar Fatali. » Lisbeth intervient dans ce conflit ce qui sera le début de nouvelles aventures bien dangereuses.

Les éléments recueillis pas Holger Palmgren inquiètent de nombreuses personnes et alimentent leur désir d’étouffer par tous les moyens les tentatives de mise au jour de leurs actions répréhensibles.

Mikael Blomkvist aimerait révéler les expériences sur des recherches génétiques qui ont détruit bien des familles mais il doit être prudent et ne pas faire prendre de risques à Lisbeth car de nombreuses menaces existent : « Pour sûr que ça lui disait quelque chose. Dès l’appel de Mikael, la veille, ça lui avait mis la puce à l’oreille. Mais elle garda l’information pour elle. Elle avait ses raisons. Elle ne mentionna pas non plus Leo Mannheimer ni la femme avec la tache de naissance. Puis elle ne répondit plus que laconiquement aux questions de Bublanski. Elle prit congé de lui et fut reconduite à sa cellule. Le lendemain à 9 heures, elle prendrait ses cliques et ses claques, elle quitterait Flodberga. Sans doute Rikard Fager voulait-il toujours se débarrasser d’elle. »

Le tissage, fil à fil, de la vie et de la psychologie de chacun des personnages dénonce les dérives psychiatriques, racistes, génétiques, les magouilles du monde capitaliste, le fonctionnement de la bourse avec l’utilisation des peurs qui risquent d’être à l’origine de l’effondrement du monde financier : « Je vais sans doute choquer certaines personnes ici présentes en disant cela, et je m’en excuse. Mais le marché financier n’est pas une chose qui existe, comme vous ou moi, Karin. Où comme cette bouteille d’eau sur la table. Le marché est une construction. Au moment même où l’on cesse d’y croire, il cesse d’exister. » 

C’est un roman que l’on commence pour ne plus le quitter avant la dernière ligne.

Brigitte Aubonnet 
(15/11/17)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Actes Noirs
(Septembre 2017)
496 pages - 23


Traduit du suédois par
Hege ROEL ROUSSON










David Lagercrantz,

né en 1962, est journaliste et auteur de plusieurs livres. Après le décès de Stieg Larsson, auteur des trois premiers volumes, il a poursuivi la série avec Millénium 4, Ce qui ne me tue pas en 2015.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia