Retour à l'accueil du site
Retour Sommaire Nouvelles





Christiane ROLLAND HASLER

Chronique bidon


Être une femme et vieillir n’est pas facile. Voilà le thème des deux nouvelles que Christiane Rolland Hasler nous propose avec beaucoup d’ironie grinçante et d’humour. Mieux vaut en rire et prendre de la distance. Voilà ce qu’elle nous propose.

Dans la première nouvelle, qui a donné son titre au recueil, une femme passe l’aspirateur et dans la glace elle se dit : « Tiens ! Mme Grosbide est de retour. » Tout le texte ironise autour de ce « gros bide » qui hante toutes les femmes au fur et à mesure que l’âge grignote la jeunesse mais envahit les tissus ! Cependant, ce gros bide peut aussi avoir son utilité !
« Les jeunes femmes sur lesquelles on se retourne dans la rue n'ont aucun problème d'équilibre. Madame Grosbide, elle, pourrait être entraînée vers l'avant par le poids de la pastèque qui lui a poussé sur le ventre. Mais ce serait oublier que la nature a prévu le contrepoids : le sac à dos. »

Remontent aussi des souvenirs d’enfance où la cruauté et l’insouciance des fillettes les poussent à se moquer d’une femme qui a du mal à se déplacer. Elle était bien jeune à cette époque mais le temps a passé et les rôles s’inversent.

Dans Se casser la margoulette, une femme qui a un rendez-vous galant veut se faire belle. Elle a acheté de très jolies chaussures et veut les essayer chez elle, d’autant plus qu’il neige dehors et que les trottoirs sont glissants mais le danger n’est pas toujours là où l’on croit. Les talons sont très hauts et il est nécessaire qu’elle s’entraine pour être à l’aise. Jouer à la jeune fille n’est pas si facile… « Se casser la margoulette. Se croire incassable et se casser la margoulette. Aller d'un pied léger et se le prendre dans le tapis. Choir. Avoir une assurance de fille de vingt ans et découvrir que son allure est plus mitée par les années qu'une vieille couverture. Prendre la défaveur du sort sur le coin de la figure. Qu'est-ce qui se brise avec l'os ? »

Brigitte Aubonnet 
(04/08/17)    



Retour
Sommaire
Lectures








Rhubarbe

(Avril 2017)
38 pages - 5








Découvrir sur notre site
un autre recueil
de Christiane
Rolland Hasler :
La lettre
de Chattanika