Retour à l'accueil du site





Hugo BUAN


Requiem pour l’Ankou


Nous retrouvons pour une dixième enquête le commissaire Lucien Workan, toujours affublé de cet humour très personnel, oscillant entre le potache et l’ironie, que tout le monde n’apprécie pas obligatoirement autour de lui. Il se prépare à partir en vacances en péniche sur le canal du Midi avec son adjointe et amante la lieutenante Leila Mahir.
Malheureusement, le divisionnaire et la procureure ont un projet plus urgent pour les deux tourtereaux : participer à un pèlerinage breton !

« Le tro breiz est un tour de Bretagne religieux, catholique, mais ouvert à tous... »
« Le parcours effectué par les pèlerins relie les villes des sept saints fondateurs de la petite Bretagne qui, pour la plupart d'entre eux, venaient de la grande, de l'autre côté de la Manche. Ces villes créées par ces moines immigrés sont devenues les sept évêchés de la péninsule bretonne. »
« Chaque pèlerin peut effectuer le Tro Breiz à sa guise. Le faire individuellement, par étapes, ou les six cents kilomètres d'une seule traite, c'est le choix de chaque marcheur, et ceci à n'importe quel moment de l'année. Mais, et c'est là que je veux en venir, tous les ans, généralement au mois d'août, une étape reliant deux villes est organisée afin que plusieurs fidèles ou pèlerins ou tout simplement randonneurs puissent marcher ensemble, bivouaquer ensemble et, pour ceux qui ont la foi, prier ensemble. Cette manifestation réunit à chaque fois entre mille et deux mille individus. Le prochain départ groupé aura lieu lundi sur le parvis de la cathédrale Saint-Corentin de Quimper. Les marcheurs prendront la direction de Saint-Pol-de-Léon vers le nord de la Bretagne, en traversant les Monts d'Arrée, ceci en quelque six ou sept étapes de vingt à trente kilomètres par jour. Bref, une promenade de santé. »

Mais qu’est-ce que le commissaire et la lieutenante vont faire dans cette galère ?

Il s’avère que l’enquête sur la disparition d’une jeune femme a pu être reliée à cinq autres cas identiques. Chaque année depuis six ans, une jeune femme a disparu en septembre et toutes avaient participé à une étape du Tro Breiz l’été précédant leur disparition. Etrange coïncidence ! Trop étrange pour être due au hasard !

Le commissaire Workan est donc prié de participer à l’étape de cette année afin de repérer parmi les participants de potentiels prédateurs. Leila Mahir l’accompagnera, servant éventuellement d’appât compte tenu d’un physique susceptible de répondre aux critères du ravisseur.

Les voilà donc en tenue de randonneurs, se faisant passer pour des journalistes qui réalisent un reportage sur le pèlerinage. Cette couverture leur permet d’aborder facilement les gens et de poser des questions sur le déroulement des étapes précédentes…

Nous les suivons avec plaisir d’églises en chapelles, calvaires, ossuaires et autres monuments religieux. Les pauses et les bavardages nous permettent de découvrir des légendes bretonnes comme celle des sept saintes, du Yeun Elez et des portes de l’enfer ou encore de l’Ankou, le messager de la mort, toujours debout dans sa charrette à l’affût des âmes en peines…

Les rencontres ne vont pas manquer au fil de ce périple, les événements non plus, et les deux enquêteurs auront fort à faire pour sortir indemnes de cette aventure moins angélique qu’on aurait pu le penser pour un pèlerinage religieux.

L’Ankou n’est jamais bien loin et ce ne sont pas les armes des deux policiers qui peuvent l’arrêter. Une passionnante et inquiétante balade au cœur des légendes et des paysages bretons.

Serge Cabrol 
(05/07/18)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Palémon

(Mai 2018)
288 pages - 10








Hugo Buan
est né en 1947 à Saint-Malo où il vit et écrit. Requiem pour l’Ankou est la dixième enquête du commissaire Workan.


Pour visiter
le site de l'auteur :
www.hugobuan.fr