Retour à l'accueil du site





Laetitia COLOMBANI & Clémence POLLET


La tresse


La tresse a d’abord été un premier roman, paru en 2017 chez Grasset, qui a connu un grand succès : plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, plusieurs prix littéraires, traduit pour une trentaine de pays et bientôt adapté au cinéma par l’autrice, Laetitia Colombani, qui est aussi scénariste et réalisatrice…
Le roman mettait en scène trois femmes, Smita en Inde, Giulia en Sicile et Sarah au Canada, dont les destins se sont trouvés étrangement liés.

Ici, seule la vie de Smita, la femme indienne, est reprise dans l’album, au fil d’une vingtaine de doubles pages, magnifiquement illustrées par Clémence Pollet, avec des couleurs vives et notamment un rose fluo joyeux et plein d’énergie qui convient bien au caractère déterminé de Smita, épouse et mère bien décidée à soustraire sa fille au fatalisme de sa position sociale.

Smita et son mari, Nagarajan, sont des Intouchables. « Ils vivent à l’écart des autres habitants et sont chargés des tâches que personne ne veut effectuer. » Elle nettoie les toilettes des fermiers car il n‘y a pas d’eau courante dans les fermes. Lui, attrape les rats à main nues dans les champs comme le faisait son père avant lui.

Leur fille, Lalita, est en âge maintenant d’aller à l’école et Smita donne toutes leurs économies à l’instituteur, un Brahmane,  pour qu’il accepte la fillette dans sa classe.

Mais les choses ne se passent pas comme elle l’espérait. Lalita a été humiliée devant les autres et même fouettée par le Brahmane avec sa baguette en jonc.

Smita ne se résigne pas à cette tentative et décide de viser plus loin pour le bonheur de sa fille.
« On dit qu'au bord de la mer, à l'autre bout du pays, une école pour les enfants Intouchables a été créée. Là-bas, Lalita serait bien traitée, elle apprendrait à lire et à compter. Eux-mêmes pourraient trouver du travail. Ils n'auraient plus à manger du rat.
Nagarajan tente de la raisonner : le voyage est bien trop dangereux. Ils n'ont pas le droit de quitter le village. Si les fermiers les rattrapent, leur punition sera terrible.
Tant pis, se dit Smita. Si tu ne veux pas venir, nous partirons sans toi. »

La suite de l’album raconte le voyage vers la ville par le bus puis par le train avec un arrêt au temple où les riches déposent des bijoux et les pauvres leurs cheveux. Lalita, dont la chevelure n’a jamais été coupée depuis sa naissance, abandonne sa belle tresse.
Une double page en fin de livre explique ce que deviennent les cheveux offerts à Vishnou…

Cette adaptation en album d’une partie du roman est une belle réussite qui permet aux jeunes lecteurs de comprendre le sort des Intouchables en Inde mais aussi comment, avec du courage et de la volonté, on peut échapper à la fatalité et au déterminisme social. Une lecture intéressante et une belle leçon de vie.

Serge Cabrol 
(21/11/18)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Grasset Jeunesse

(Novembre 2018)
Format 24 x 29 cm
48 pages - 14,90 €


Texte
Laetitia Colombani

Illustrations
Clémence Pollet





Laetitia Colombani,
actrice et réalisatrice, a connu un immense succès avec son premier roman.



Le Livre de Poche

(Mai 2018)
240 pages – 7,20 €