Retour à l'accueil du site






Martine DELOMME

Après les ténèbres

Dans ce roman, l’auteure  traite de falsification ; falsification d’œuvres d’art, mais aussi mensonges et secrets de famille. Comme dans un polar, nous prenons part à l’enquête que mène l’OCBC, Office central de lutte contre le trafic de biens culturels. Cette organisation traque les marchands d’art se livrant au commerce de biens ayant appartenu aux Juifs spoliés par les nazis. Certains tableaux sont introuvables depuis la fin de la guerre et voilà que Marion, l’héroïne du roman, découvre une toile de Matisse, Soleil couchant à Collioure, qui fait partie de ces œuvres disparues.

Marion étudie le droit et l’histoire de l’art pour devenir commissaire-priseur. Elle travaille pendant ses vacances pour un notaire, Fabien Goldberg, qui lui montre la collection insolite de son père où le tableau de Matisse côtoie Cézanne, Buffet, Picasso, Léger, Bacon. Les toiles ont été réunies par le grand-père de Fabien, Isaac Goldberg, marchand d’art à Paris. En 1942, les dix-neuf personnes de sa famille sont arrêtées et décimées dans les camps. Isaac évite la rafle, rejoint l’Angleterre puis l’Irlande. Après la guerre, il reconstitue sa fortune et sa collection.

Si Marion a pu repérer ce tableau réputé introuvable, c’est parce qu’avec sa sœur avocate, elles participent à la recherche des œuvres d’art disparues pendant la guerre. Elles lancent une recherche qui confirme que le dernier propriétaire de l’œuvre est un Juif polonais réfugié à Paris et déporté avec toute sa famille. Ce tableau vu chez le père de Fabien est donc soit un tableau volé pendant la guerre soit un faux.

Trois intrigues vont alors se dérouler selon leur propre logique : une saga sentimentale, le parcours politique romanesque de Fabien déjà maire de sa commune qui se présente à la députation, et l’enquête sur les tableaux. Mais cette enquête va les mener beaucoup plus loin qu’ils ne l’imaginaient…

Comme dans ses romans précédents, Martine Delomme aborde les secrets et les mensonges qui sont le lot de bien des familles. Chaque personnage a sa personnalité bien trempée. La lecture de ce livre est agréable quoique l’écriture soit un peu sage à mon goût. Ce qui est sûr c’est qu’on ne le lâche pas facilement. La chute  surprenante  est bien amenée.

Nadine Dutier 
(15/01/18)    



Retour
Sommaire
Lectures








L'Archipel

(Janvier 2018)
307 pages - 20







Martine Delomme
est née à Bordeaux en 1949. Après les ténèbres est son septième roman.

Bio-bibliographie
sur Wikipédia