Retour l'accueil du site





Christine FÉRET-FLEURY


Françoise Dolto
L’enfance au cœur



C’est un texte passionnant sur l’enfance de Françoise Dolto dans lequel nous apprenons beaucoup sur l’éducation terrifiante qu’elle a reçue. Comme elle posait toujours des questions qui dérangeaient, elle est souvent punie et devait, par exemple, manger dans un pot de chambre avec une cuillère en bois et un balai de cabinet !!! Mais Françoise aime les mots : « Les mots, Françoise les attrape au vol et les examine avec gravité. Ils sont importants, elle le sent, ils peuvent être moelleux comme un coussin ou durs comme une balle de fusil. Ils illuminent, apaisent, blessent, tranchent, laissent entrevoir parfois quelque chose de sombre et d'attirant. »

Sa mère préférait sa sœur ainée, Jacqueline, qui était beaucoup plus docile que la rebelle Françoise surnommée Vava. Sa mère l’a rendue responsable de la mort de Jacqueline alors que celle-ci est décédée d’un cancer des os en 1920.

Françoise Dolto a traversé plusieurs épreuves dont la guerre de 1914-1918 pendant laquelle son oncle de 29 ans, auquel elle se disait fiancée, a perdu la vie. Elle est devenue ainsi, à sept ans, veuve de guerre !

Nous découvrons l’origine de sa vocation. Très tôt, elle voulait être "médecin d’éducation", profession qu’elle a inventée malgré tous les doutes de son entourage : « Médecin d'éducation. Françoise n'a pas oublié. À ceux qui lui ont objecté, avec indulgence ou ironie, que "ça n'existait pas, un métier pareil !", elle a rétorqué, décidée, que "ça devrait exister". Elle en est persuadée : on doit apprendre à devenir parent — et à devenir soi-même en premier lieu. » Jamais elle ne s’est découragée malgré les obstacles, notamment ceux que sa mère n’a cessé d’inventer.

Elle a rencontré l’amitié auprès d’Agnès qui l’a amenée vers l’écriture : « Agnès, l'amie, est celle qui ouvre à Françoise la voie de l'écriture : pour ses dix-sept ans, elle lui offre un carnet sur lequel la jeune fille commence aussitôt à prendre des notes. Dans ce cahier j'écrirai tout ce qui m'aura frappé, toutes mes pensées (non parce que je les trouve rares mais parce que cela m'amusera dans quelques années de les connaître), et comme cela est uniquement pour moi je serai franche et exacte. »

C’est un magnifique portrait d’une personnalité exceptionnelle et innovante qui a apporté tellement aux enfants, aux adolescents et aux parents qu’elle a aidés tout au long de sa carrière. Elle a redonné aux enfants toute la place qu’ils méritent pour qu’ils ne vivent pas l’enfance qu’elle a vécue elle-même.

Brigitte Aubonnet 
(05/12/18)    



Retour au
sommaire
Jeunesse












Gallimard Jeunesse

(Octobre 2018)
72 pages - 12








Découvrir sur notre site
d'autres livres
de la même autrice :

Une nuit

Serial blogger

Je suis en Chine

Comédienne de Molière

Candidate

La fille qui lisait
dans le métro