Retour à l'accueil du site






Jean-Pierre GATTÉGNO

Les aventures de l'infortuné marrane
Juan de Figueras


Nous sommes dans l'Espagne de Philippe III au début du XVIIème siècle. Le grand inquisiteur, le sinistre Torquemada est mort depuis un siècle mais l'Inquisition est toujours présente avec son cortège de persécutions et de condamnations de tous ceux qui ne sont pas 'limpios de sangre' (de sang pur), entendez les juifs et les musulmans convertis (marranes et morisques) qui pratiquent 'en secret' leur religion. C'est dans cette Espagne du 'siècle d'or' que l'auteur va nous raconter avec maestria Les aventures de l'infortuné marrane Juan de Figueras.

Juan de Figueras naît à Séville dans une famille de riches négociants "qui a toujours comporté d'excellents chrétiens". Il est heureux dans cette ville, il aime ses parents, il écrit des histoires pour compléter les Evangiles et veut devenir prêtre. Son père exaucera ses vœux en l'envoyant étudier au collège du Saint-Sacrifice à Valence.

 Avec un sens pénétrant du récit et avec tous les ingrédients du roman médiéval et picaresque  Jean-Pierre Gattégno va suivre Juan de Figueras depuis son départ de Séville jusqu'à sa fuite à Salonique : une longue succession d'aventures qui nous feront parcourir l'Espagne. Aventures initiatiques où le héros découvrira sa 'marranité' mais surtout découvrira et fera l'expérience des mœurs les plus terrifiantes d'une société dont le pouvoir repose sur l'hypocrisie et la délation. Aventures scrupuleusement notées sur son écritoire qui ne le quitte jamais.

 Avec beaucoup de subtilité s'entremêlent les allusions et les clins d'œil aux romans de chevalerie espagnols, notamment Amadis de Gaule de Garci Rodriguez de Montalvo dont l'Oriane inspirera la Dulcinée de Cervantès et la Maria Dolores de notre héros et... le cheval de celui-ci se nomme Babieca comme le cheval du Cid Campeador... La structure même du roman de chevalerie permet – sous l'idéal chevaleresque – une satire sociale et une réflexion profonde sur l'humanité. À la manière de Cervantès, l'auteur réussit parfaitement cet exploit.

Bien entendu, derrière les aventures du marrane Juan de Figueras, Jean-Pierre Gattégno parle de notre temps. L'arrogance et le cynisme des grands d'Espagne ne sont-ils pas parmi nous ? Et le marrane et le morisque ne sont ils pas aujourd'hui encore fustigés et victimes des mêmes préjugés ?  De petits inquisiteurs – tout aussi sinistres – ne revendiquent-ils pas encore aujourd'hui leur 'limpieza de sangre' ? 

Les aventures de l'infortuné marrane Juan de Figueras : une belle métaphore de notre temps et nous aimerions croire avec le narrateur que les écritoires sont le bien le plus précieux.

Yves Dutier 
(17/02/18)    



Retour
Sommaire
Lectures








L'Antilope

(Février 2018)
448 pages - 22











Jean-Pierre Gattégno,
né à Brive-la-Gaillarde en 1944, a déjà publié une douzaine de livres.



Bio-bibliographie
sur Wikipédia