Retour à l'accueil du site





Michèle AUDIN


Oublier Clémence


Les registres de l’Etat civil révèlent toujours quelques éléments de la vie de chaque personne.
Michèle Audin nous livre ce qui concerne Clémence Janet, née en 1879. Ouvrière en soie, elle va se marier, elle aura deux enfants et mourra à 22 ans.

À partir des cinq phrases notées dans le registre de l’Etat civil, Michèle Audin reprend chacun des mots qu’elle va déployer pour donner des éléments sur cette femme, sur l’époque pendant laquelle elle a vécu, sur ses conditions de travail ainsi que celles de ses parents,  sur ce qu’a pu être sa vie… :
« Le prénom Clémence n’a été donné que quatre fois, en 1879, à des fillettes nées dans le quartier lyonnais de Vaise. On préférait Jeanne, Claudine, Marie ou Joséphine. Pourquoi Clémence ? »
« Le 2 septembre n’est pas une date  célébrée de l’histoire de France. C’est celle de la défaite de l’armée impériale à Sedan, neuf ans avant la naissance de Clémence, en 1870. »

Les professions des parents sont indiquées. La mère de Clémence était couturière : « Lingère, tailleuse, mais aussi giletière, culottière, corsetière… beaucoup de métiers différents, qui ont tous disparu depuis l’avènement du prêt-à-porter. Disparu, vraiment ? Il n’y a pas d’ouvrières qui cousent, qui fabriquent, en Asie, les vêtements que nous achetons ? »
Clémence, elle, était ouvrière en soie : « Un travail extrêmement pénible, qui s’était déplacé des campagnes aux usines lyonnaises. » 

C’est un texte très original qui présente la vie de Clémence en partant seulement des indications notées dans le registre de l’état civil mais on apprend beaucoup sur cette femme et sur la période pendant laquelle elle a vécu. Les cinq lignes ouvrent sur beaucoup plus que la seule vie de Clémence Janet à qui Michèle Audin redonne une existence pour ne pas l’oublier et révèle qui elle est en fin d’ouvrage. Superbe réussite.

Brigitte Aubonnet 
(02/11/18)    



Retour
Sommaire
Lectures



L'Arbalète / Gallimard

(Octobre 2018)
72 pages - 10



Michèle Audin,
née à Alger en 1954,
est mathématicienne et membre de l’Oulipo.

Bio-bibliographie
sur Wikipédia


Découvrir sur notre site
d'autres livres
de Michèle Audin :

Mademoiselle Haas

Comme une rivière bleue