*
Retour l'accueil du site





Olivier NOREK


Entre deux mondes



Un policier syrien fuyant le régime de Bachar el-Assad parvient jusqu’à la « jungle » de Calais qui regroupait des milliers de migrants en 2016. Sa femme et sa fille, parties avant lui, n’y sont pas encore arrivées. Tout en les attendant, et pour ne pas devenir fou dans cet univers chaotique, il va s’occuper d’un enfant abandonné et aider un policier français dans une enquête. L’occasion pour le lecteur d’une immersion dans le quotidien des migrants grâce à ce polar profondément humain écrit par un auteur très bien documenté.

En 2010, le printemps arabe né en Tunisie s’est étendu jusqu’en Syrie « Mais ce mouvement, aussi noble qu'en soient les causes, fut rapidement réprimé dans le sang de milliers de manifestants, menant le pays dans une guerre civile. Et profitant de cette faiblesse, comme un virus dans un corps exténué, l'État islamique enfonça encore un peu plus profondément les griffes de sa violence et de son obscurantisme. Il y eut dès lors, pour deux bourreaux, une seule et même victime. La dictature de Bachar el-Assad et la folie de Daesh, contre le peuple syrien désarmé. C'est à la suite de cette révolte pacifique, assassinée par l'armée, qu'Adam avait décidé de s'impliquer. Refusant de n'être qu'un simple témoin de l'agonie de son pays, il fit allégeance à une cellule rebelle de l'Armée syrienne libre et devint un opposant du gouvernement de la manière la plus risquée. En l'infiltrant, via la police militaire. »

En 2016, l’étau se resserre autour de lui, un ami très proche est torturé, il est plus que temps de quitter le pays. Il confie sa femme et sa fille à un passeur pour traverser la mer en direction de l’Italie avec Calais comme objectif final. Elles n’y arriveront jamais, le lecteur sait pourquoi et l’apprend très vite mais pas Adam…

En parallèle au parcours d’Adam le Syrien, on rencontre rapidement un autre policier, français celui-là, le lieutenant Bastien Miller qui arrive à Calais avec sa fille adolescente et sa femme en dépression. Il découvre, et nous avec lui, sa nouvelle équipe. Des fonctionnaires épuisés mais compréhensifs, qui se sentent impuissants et abandonnés par le ministère.

L’assassinat d’un fondateur des "Calaisiens en colère", devenu membre du groupe d’extrême droite, va conduire Bastien à enquêter dans la jungle où il rencontre Adam. Une amitié se noue entre les deux policiers qui vont former un duo complémentaire, le Syrien enquêtant au milieu des migrants, le Français ayant accès à tous les fichiers de la police nationale.

D’autres personnages vont croiser la route de ces deux-là et enrichir l’intrigue de multiples façons. Le petit Kilani, un jeune Africain qu’Adam sauve d’un viol et prend sous sa protection. Alexander Merle, un militant No Border infiltré dans la jungle par les renseignements généraux (DGSI). Ousmane, un Soudanais qui vit dans la jungle et la connaît comme sa poche. Julie, une bénévole qu’Adam ne laisse pas indifférente…

Le roman est construit en cinq parties dont la dernière est une question : Fuir, Espérer, Résister, Survivre, Sombrer ? Adam, qui attend toujours l’arrivée de sa femme et sa fille ; Bastien dont la femme et la fille vivent mal leur arrivée à Calais ; ces deux personnages vont mobiliser toute leur énergie pour ne pas sombrer face à leurs drames intimes et trouver des raisons de se battre au contact de l’univers impitoyable de la jungle.

Un roman passionnant pour l’enquête menée par deux héros très attachants, mais aussi pour cette immersion si bien étayée au cœur de la jungle, pour la présentation de l’existence quotidienne des migrants, du travail des policiers et des militants sur le terrain. L’auteur, engagé dans l’humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie puis lieutenant dans la police judiciaire de Seine-Saint-Denis pendant dix-huit ans, précise dans ses remerciements que la BAC de Calais l’a accueilli comme un frère d’armes. D’où la  précision et l’empathie dont il fait preuve à leur égard comme envers tous ceux qui l’ont aidé dans son travail de recherche et d’écriture. Un bon polar bien documenté. Un auteur à suivre…

Serge Cabrol 
(22/01/18)    



Retour
Sommaire
Noir & polar









Michel Lafon

(Octobre 2017)
416 pages - 19,95




Pocket

(Novembre 2018)
380 pages 7,50










Olivier Norek,
né en 1975 à Toulouse, lieutenant de police pendant dix-huit ans, écrivain et scénariste, signe ici son 4e roman.



Bio-bibliographie sur
Wikipédia