Retour à l'accueil du site





Cassandra O’DONNELL


La légende des quatre
(1 – Le clan des loups)


Pour les amateurs de fantasy et de métamorphoses animales, voici une nouvelle série dont les héros sont des « Yokaïs », c'est-à-dire des êtres pouvant passer de la forme animale à la forme humaine et réciproquement quand ils en ont envie ou besoin.
Les Yokaïs sont répartis en quatre clans : les Lupaïs (loups), les Taïgans (tigres), les Rapaïs (aigles) et les Serpaïs (serpents).
Cette histoire se déroule plusieurs milliers d'années après la destruction du monde dans lequel nous vivons. « Les hommes, alors bien plus nombreux, s'étaient adonnés à de terribles guerres, ils avaient épuisé les ressources de la Terre en détruisant les rivières, les mers, les océans, les forêts et la faune, et ce faisant ils avaient détruit le monde dans lequel ils vivaient. »

Chaque clan a son territoire mais il existe des terres « neutres » où vivent les humains qui ont échappé à la grande destruction, dans des conditions plus proches du Moyen Âge que du XXIe siècle. « Les humains vivaient à présent dans des cabanes de bois, ils circulaient à pied ou à cheval et leur vie se résumait principalement à cultiver, chasser, faire de l'élevage, tanner les peaux, coudre, broder et apprendre à lire et à écrire. »

Une seule école en zone neutre, Tadeskah, scolarise à la fois les Yokaïs et les humains. C'est là que nous rencontrons les quatre héros de cette nouvelle série. Ils sont encore adolescents mais promis à devenir les chefs des clans.

Bregan est un Taïgan, un bel adolescent qui, sous sa forme animale, « mesurait pas loin de deux mètres, pesait près de 400 kilos et pouvait tuer un bœuf ou un cheval d’un seul coup de patte. »
Maya est une Lupaï, belle jeune fille au corps fin et musclé mais aussi une louve redoutable, dominante et futur chef de meute.
Bregan et Maya, alors que tout devrait les séparer, se respectent et se protègent mutuellement. Comme pour Roméo et Juliette, les clans ne peuvent pas apprécier cette idylle contre nature.

Nel est une Rapaï. Elle a 12 ans et sa transformation animale est toujours spectaculaire. « Son corps exsudait une énergie équivalente à celle d'un courant à basse tension. Une intense chaleur se répandit autour d'elle, sa peau se mit à céder. Ses bras s'allongèrent de plusieurs mètres et se couvrirent de plumes brunes. Ses jambes grandirent et se transformèrent en pattes gigantesques. Son joli visage enfantin disparut et laissa place à un énorme bec et à deux grands yeux ronds et noirs comme la nuit. »

Wan est un Serpaï,  un beau jeune homme aux yeux mauves mais aussi un redoutable serpent « mesurant au moins six mètres de long et entièrement recouvert d’écailles noires », capable d'avaler un humain d’un seul coup et sans le moindre effort.

Normalement les quatre espèces, même sous leur forme humaine, ne se fréquentent pas et n’ont pas le droit de se parler. Mais le petit frère de Bregan, Mika, un petit tigre aussi mignon qu’espiègle, modifie ces règles dès les premières pages en cherchant à jouer avec Maya la louve et Nel la fille-aigle. Une fois qu’ils commencent à se connaître, difficile de continuer à se considérer comme d’éternels ennemis…

Mais la mort d’un loup tué par un tigre et d’un tigre tué par un loup risque de relancer la guerre entre les clans. Qui est responsable de ces crimes et pourquoi ont-ils été commis ? Une sérieuse enquête s’impose mais les plus impulsifs de chaque clan crient à la vengeance et à la violence sans chercher au-delà des évidences.
Quand des humains tentent de tuer les héritiers des quatre clans, l’enquête fait un grand pas en avant et prend une tout autre direction.

Ce premier volume se lit très vite, on a plaisir à découvrir ces personnages hauts en couleur, à les voir partagés entre  la détestation ancestrale et l’amitié (voire plus) qu’ils aimeraient pouvoir éprouver entre espèces. Les jeunes lecteurs seront sensibles à ce besoin de se respecter malgré les différences, quitte à s’opposer aux règles familiales. S’y ajouteront, au fil de la série, les relations entre les Yokaïs et les humains, et là non plus ce ne sera pas très simple. À suivre…

Serge Cabrol 
(09/05/18)    



Retour au
sommaire
Jeunesse









Flammarion
(Mars 2018)
360 pages - 15 €











Cassandra O'donnell,
originaire de Lille, a déjà publié plusieurs séries de romans qui ont rencontré un grand succès.


Bio-bibliographie
sur Wikipedia