Retour l'accueil du site





Guillaume OLIVE & He ZHIHONG


Les singes et la lune


Un voyage tendre et délicat dans le temps et dans l’espace avec cet album illustré selon la tradition chinoise par une élève des Beaux-Arts de Pékin. L’histoire des singes confondant la Lune et son reflet dans l’eau est intemporelle. Située dans un lieu dont l’humain est absent elle peut être aussi bien millénaire que contemporaine. Le conte se déroule dans une forêt autour d’un étang mais une double page donne à voir la région plus largement avec la haute montagne qui émerge du brouillard et des arbres multicolores. Un décor grandiose qui, d’entrée de jeu,  nous emmène au bout du monde.

A peine a-t-on tourné la première page qu’on rencontre le premier petit singe, tout jeune et tout naïf, avec une bouille à croquer quand il observe l’eau et voit que la lune est tombée dans l’étang. Il va vite prévenir sa famille.

« Tombant nez à nez avec l’aîné de la tribu,
un vieux singe réputé pour sa sagesse, il s’écria :
– Le lune ! La lune !
– Oui, eh bien quoi, la lune ?
– Elle est tombée dans l’étang ! »

Tour le monde va constater l’effroyable malheur et, tous ensemble, ils cherchent une solution pour repêcher la lune. Les visages des singes sont très expressifs et vont beaucoup amuser – ou émouvoir – les enfants.

Les jeunes lecteurs comprendront, plus vite que les singes, la réalité de la situation et ils en seront fiers et ravis, heureux de voir ces animaux réputés plutôt malins se montrer aussi crédules. Crédules et maladroits parce que la fin sera plus drôle pour les lecteurs que pour les singes eux-mêmes. Un bon bain remettra la lune à sa place.

Les enfants ne se lasseront pas facilement de ce conte, préparez-vous à le lire et le relire des dizaines de fois, et c’est tant mieux parce que le texte se prête merveilleusement à la lecture à voix haute. Sobre, clair, amusant, avec ici ou là un mot un peu énigmatique pour les plus jeunes (un cri strident, l’astre, tentative…) qu’ils auront plaisir à se faire expliquer pour enrichir leur vocabulaire. De jolis moments de partage en perspective…

Serge Cabrol 
(02/01/18)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Éditions des éléphants
(Avril 2018)
Format 16,5 x 28 cm
32 pages - 14




Né en 1972, Guillaume Olive a fait des études de sinologie à l’École pratique des Hautes Études de Paris. Il a vécu cinq ans en Chine où il a rencontré son épouse He Zhihong. Passionné par les contes populaires, il a adapté nombre de ces récits pour la jeunesse.


D’origine chinoise, He Zhihong a appris à dessiner et à calligraphier aux côtés de son père, peintre de paysages. Diplômée des Beaux-Arts de Pékin, où elle a étudié la peinture traditionnelle chinoise, elle illustre ses albums sur soie ou sur papier de riz.