Retour l'accueil du site





Éric PUYBARET


Le jouet des vents


C'est l'histoire d'un enfant, porté par les vents. Il parcourt le monde au gré de son souffle :
Le matin dans le chinook, le soir dans le vent d'autant.
L'enfant suit des nuages tourbillonnants.
Quand tout devient calme, il tombe doucement
et se sépare du ciel pour un court moment.

Des gens l'aperçoivent. Ils quittent l'espace d'un instant leur quotidien, intrigués par cette apparition éphémère. Ils tentent de percer son mystère mais il s'est déjà envolé.
Parfois, il se métamorphose, poussé par une tempête gigantesque. On croirait voir un griffon.
Poursuivi par une foule d'habitants, l'enfant s'échappe indéfiniment dans les montagnes, les déserts, au-dessus des océans. Il devient le symbole d'une quête infinie.

Ce conte poétique et philosophique prend vie à travers des illustrations magnifiques. Les aplats de couleur transfigurent les pages. On croirait sentir la puissance du vent qui s'apaise ou s'amplifie. Les personnages, minuscules, traversent des paysages lumineux et saisissants. Le contraste entre leur taille et l'immensité des lieux traduit la fragilité et la beauté de l'existence humaine.
Un très beau conte de sagesse, porté par des illustrations éclatantes.

Enora Bayec 
(20/01/18)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







La Martinière

Format 24,5 x 34,5 cm
16