Retour à l'accueil du site
Retour Sommaire Nouvelles






Jean-Pierre ROCHAT


La clé des champs
Chroniques jurassiennes


Loin des mondanités littéraires, l'homme Jean-Pierre Rochat – et son œuvre – pourrait nous évoquer une certaine parenté avec l'œuvre de Jim Harrison : goût pour les grands espaces, thèmes qui sondent les paradoxes de l'existence, fantasmes et libido des personnages... Sauf que Jean-Pierre Rochat est un authentique paysan, un éleveur dans le Jura bernois qui sait traire les chèvres, qui sait faucher les prairies et utiliser le râteau-fane, qui sait atteler les chevaux et... qui sait écrire !

La clé des champs – Chroniques jurassiennes – est un recueil d'une trentaine de courtes chroniques écrites dans un style brut, épuré, presque "taiseux". Une écriture 'taiseuse' peut sembler paradoxale pour un écrivain, mais l'auteur réussit la prouesse en une ou deux pages de nous montrer par exemple la détresse d'un paysan dans la chronique intitulée Mise aux enchères publiques :
« Il y a des moments dans la vie où c'est trop dur, mais il était là, Jean-Luc, devant chez lui, expliquant au commissaire-priseur, Elias Schwarz, l'emploi et la fonction de différents objets au milieu du bric-à-brac de tout ce qui avait été extrait de sa ferme pour être mis en vente, y compris les meubles, la télé, la machine à laver douze kilos, la vaisselle, les casseroles, les cafetières, les fourches à herbe, à foin, à fumier, le pic à gentianes, les pics à rumex, les coupe-foin, un à main l'autre électrique, éclectiques, oui, mais chacun se penchait sur les garde-bétail à batterie sèche pour voir si ça marchait, une demi-heure avant la mise, il y avait déjà beaucoup d'agitation, si c'était un succès d'avoir autant de monde pour le regarder mourir intérieurement. »

Ou bien encore le désarroi d'une personne atteinte de démence dans la chronique Une vieille dame :
« Une vieille dame, elle me dit je suis perdue pouvez-vous me ramener chez moi ? Oui bien sûr, où habitez-vous ? Nous sommes dans la rue avenue du Général Guisan. Elle dit aucune idée où j'habite. C'est une énigme, elle a secoué le sac de sa mémoire pour qu'on trouve pas du premier coup. Et comment vous appelez-vous ? Ah ben ça, bien malin celui qui pourrait me le dire. »...

Sans fioritures, sans épanchements, chacune des chroniques nous restitue l'univers singulier de l'auteur sur des thèmes bien différents (ses amitiés, ses rencontres parfois cocasses, ses fantasmes, son écriture...) La clé des champs a certes un parfum de terre, mais bien plus que cela, chacun des mots de Jean-Pierre Rochat  recèle une profonde humanité.

Yves Dutier 
(11/10/18)    



Retour
Sommaire
Lectures








La Chambre d'échos

(Août 2018)
88 pages - 12






Jean-Pierre Rochat,
né en 1953 à Bâle, paysan et écrivain, a déjà publié une quinzaine de livres.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia