Retour l'accueil





Vivien BESSIÈRES


Même pas en rêve


Je préfère une maison hantée à une maison vide.

Le narrateur trouve son prénom porteur de poisse. Ses parents, qu’il juge un peu beaufs, l’ont choisi parce que c’était un prénom très donné, qui permettait de me fondre dans la masse. Mais ils ne savaient pas que Timeo en latin  veut dire « j’ai peur ». La poisse et la peur Tim les connaît depuis l’école primaire. Pour me fondre vraiment dans la masse, au sens propre, je me suis mis à beaucoup manger. Je n’avais pas réalisé qu’on passe difficilement entre les gouttes, à la récré, quand on est gros- les crachats vous pleuvent dessus.

Tim peut espérer, en étant devenu maigre, à son entrée en seconde, dans un internat, que le pire est derrière lui. Mais c’est un garçon fragile, bon élève mais timoré et atteint de somnambulisme… La proie rêvée des deux abrutis qui partagent la même chambre que lui. Surtout que Tim va tomber amoureux de la belle Aliénor, sa voisine, en classe…

La malignité des coturnes de Tim va aller si loin que Louis, un garçon qui partage aussi leur chambre mais qui semble planer bien au-dessus du quotidien prosaïque, va intervenir et devenir le meilleur ami de Tim. Mais Louis, un héros aux yeux de Tim, va se révéler dangereux, pour lui-même et pour les autres. C’est un étrange adolescent qui se pique à heure régulière, officiellement à cause de son diabète, et qui a vu mourir sa mère, une grande neurologue, sous ses yeux, alors qu’il était petit et que son père, médecin, veut, à tout prix, mettre à l’abri de la douleur, jusqu’à en faire un extra-terrestre…

Un roman qui met en garde contre la drogue d’une manière très originale, en mélangeant le réalisme cru des relations violentes des ados entre eux, la cruauté de leur monde, de notre monde, à de la science-fiction, tout ça sur un fond de rocks durs, de musique pop désespérée, de joints et de frustration sexuelle ! Un roman initiatique frôlant sans cesse l’irrémédiable mais dont les deux amis sortent grandis et prêts à recevoir les douleurs comme les joies de la vie.

Sylvie Lansade 
(08/04/19)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Rouergue

Collection doado
(Février 2019)
192 pages - 12,80br>




Vivien Bessières,
né en 1981, a été professeur en lycée avant d’enseigner à l'université. Même pas en rêve est
son premier roman.