Retour à l'accueil du site





Christian DEMILLY & Marlène ASTRIÉ


Mon oiseau…



Un manuel de philosophie à l’usage des tout petits… Enfin, presque !
Voici un très bel album qui présente  aux tout jeunes lecteurs la vie à travers ses valeurs les plus nobles : l’amitié sincère, l’altérité, l’altruisme, le respect de la nature, et l’importance de l’accomplissement personnel.
La méthode est rigolote car le Maître en Sagesse n’est pas un vieillard barbu et barbant, mais l’enfant lui-même.

Mon oiseau… un titre bien prometteur pour un petit lecteur ! Et puis la couverture transforme la promesse en réalité quasi tangible : l’un de ces deux oiseaux qui traversent le grand ciel bleu va devenir Son oiseau. Il y a fort à parier qu’il va jeter son dévolu sur l’oisillon noir tout rondouillard  qui possède un atout à faire pâlir de jalousie son copain, s’il n’était déjà blanc : un méga ballon rouge étoilé... L’aventure peut commencer, il suffit de tourner les pages, grandes comme des ailes qui s’ouvrent pour s’envoler.

Les illustrations aux formes douces et généreuses, aux couleurs claires et harmonieuses créent un paysage où il fait bon accompagner le petit héros. Sa grosse bouille ronde et ses deux grands yeux ouverts sur le monde le rendent aussi présent qu’attachant.
Chemin faisant, le petit lecteur  peut très vite s’intégrer à l’histoire, d’une part parce qu’il en est le narrateur, et d’autre part parce qu’il peut se voir lui-même dans l’univers de son oiseau. Oui, il y est, tranquillement assis, caché derrière un gros livre ouvert, ce sont bien ses pieds et ses mains qui dépassent !
Et encore, quelle joie de se découvrir de dos, assis sur une balançoire dans un moment de tendre  complicité avec son ami l’oiseau !

La complicité, voilà le lien qui relie tout au long de l’album  le lecteur et l’oisillon. Le jeune narrateur explique de façon émouvante son jaillissement : lorsqu’il a recueilli et secouru le petit blessé, il a senti battre son minuscule cœur. Il a alors pris conscience qu’il tenait dans ses mains une vie comme la sienne. Un autre lui-même ? Oui, et non ! Et c’est en cela que naît la philosophie. Tel un nouveau Petit Prince, le jeune lecteur apprend à connaître son oiseau et sait communiquer avec lui au-delà des mots. À cette occasion, une très belle double page met en scène l’oisillon perché sur des fils électriques, tel une note de musique sur une portée, son chant est le langage qui réunit les deux amis. Un véritable moment de grâce !
Mais le charme semble  s’estomper quelques battements d’ailes plus loin avec l’apparition d’un énorme oiseau, un peu effrayant. Il n’a rien à faire là ! Et pourtant si ! Il est le sommet du cours de philosophie... Mais chut ! Ne déflorons pas la fin de l’histoire qui se referme sur de merveilleuses, bien qu’un peu  mystérieuses, paroles : « Ce n’est pas parce qu’il est mon oiseau que je l’aime; c’est parce que je l’aime qu’il est mon oiseau ».
Pour percer le mystère, c’est facile, il faut accomplir le voyage jusqu’à la dernière page…

Caherine Arvel 
(14/06/19)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Christian DEMILLY & Marlène ASTRIÉ, Mon oiseau…
Grasset Jeunesse

36 pages - 14,50



Texte
Christian DEMILLY


Illustrations
Marlène ASTRIÉ