Retour l'accueil du site





Gérard GLATT


L’enfant des Soldanelles


Une grande histoire d’amitié, d’amour et de montagne… L’auteur est parti de souvenirs d’enfance (notamment un séjour en préventorium au pied du mont Blanc) pour construire un roman qui nous permet de suivre ce petit garçon devenant ado puis adulte. L’écriture est toujours très riche en émotions et descriptions de la nature quand la montagne devient un personnage à part entière.
« Au début, que le mont Blanc fût ou non derrière des nuages, Guillaume lui disait ses émotions, il l'entretenait de ses peines et de ses joies, lui reprochait parfois, mais sans déception véritable, de ne jamais se manifester, pas même quand il grimaçait, tout exprès pour le faire réagir. A ce moment, le mont Blanc était un ami ; le seul vrai, se disait Guillaume, qu'il ait jamais eu. Par la suite, entre eux deux, les liens s'étaient encore resserrés, à la manière de ceux qui unissent un père à son fils ; et Guillaume, plus d'une fois, se surprit, tout en parlant, à tendre la main vers cette image, perchée tout là-haut dans le ciel, qui ressemblait à s'y méprendre à un visage. Celui d'un vieux sage. Philosophe des temps anciens. Il disait alors au mont Blanc que, tôt ou tard, il le rejoindrait et, bien que celui-ci, toujours impassible, se gardât de lui répondre, sa confiance demeurait inébranlable et, intact, cet espoir un peu fou de l'étreindre. »

Le héros de ce livre s’appelle donc Guillaume et des soucis de santé (maladies à répétition et primo-infection) imposent un séjour au préventorium des Soldanelles, en Haute-Savoie.  Il y reste six mois, de décembre 1952 à juin 1953, six mois coupé de sa famille (ses parents et ses deux frères), six mois à découvrir et admirer tous les jours les différents sommets du massif du Mont-Blanc qui dominent la région. Une passion qui ne le quittera jamais.

L’amitié, il la découvre après ce séjour, lorsque ses parents décident d’acheter une ancienne ferme dans l’Yonne. Il y rencontre Augustin, le fils des voisins. Ils ont à peu près le même âge. Guillaume saura lui communiquer son amour de la montagne et le roman se déplacera alors vers la Haute-Savoie où les deux adolescents feront la connaissance de Julien, plus âgé qu’eux, qui va les initier à la randonnée en montagne. Les deux garçons ne quitteront plus cette région.

C’est là qu’ils vont découvrir l’amour. Augustin va se marier, avoir des enfants. Guillaume sera très amoureux d’Aurélie. Tout pourrait être pour le mieux dans le meilleur des mondes mais chaque montagne à sa face sombre et cette histoire ne va pas en manquer.

La mort vient troubler le bonheur et frapper plusieurs fois. Le roman prend alors des allures de polar pour élucider les raisons et les conditions de ces décès. Guillaume et Augustin (devenu gendarme de haute montagne) vont chercher à comprendre. Est-on vraiment en face d’accidents ? Et sinon ? Qui ? Comment ? Pourquoi ? Suspense…

Gérard Glatt s’y entend à merveille pour créer ces situations pleines de passions, d’émotions et de mystères. Il présente ses personnages, installe les situations, décrit les lieux, puis il creuse, il fouille, les relations qui les unissent, les rivalités, les rancœurs enfouies, les amours déçus ou trop dévorants. Un roman qui ravira les amoureux de la montagne et les amateurs d’émouvantes histoires d’amour et d’amitié mais aussi de sombres rebondissements et de suspense. Beaucoup de lecteurs, donc, à n’en pas douter…

Serge Cabrol 
(28/01/19)    



Retour
Sommaire
Lectures








Presses de la Cité

Terres de France
(Janvier 2019)
464 pages - 21



Gérard Glatt, n en 1944, se consacre maintenant entièrement à l'écriture. Il a publié deux recueils de contes basques et signe ici son onzième roman.


Visiter le site de
Gérard Glatt



Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Une poupée
dans un fauteuil


Le temps de l'oubli

Le destin de Louise

La chouette idée
d’Alexandre Pluche


Retour à Belle Étoile

Les sœurs Ferrandon

Et le ciel se refuse
à pleurer…