Retour l'accueil du site
Retour Sommaire Nouvelles





Didier GOUPIL

Brûler le Louvre



Pénétrer l’univers d’un peintre n’est jamais simple mais Didier Goupil, passionné de peinture, y excelle dans ces nouvelles.

Les nuages, le handicap, la misère des créateurs, la célébrité de certains sont des thèmes, comme un fil conducteur, que l’on retrouve d’une nouvelle à l’autre. Le travail de tous et leur passion commune pour les couleurs sont très bien rendus. Les émotions picturales créées grâce à leurs différentes approches donnent un livre très émouvant.

Alice parle de son frère qui peint partout et regarde au-dessus des yeux. Il a souvent des rendez-vous à l’hôpital et son père photographie les nuages. « Samedi. On amène Simon à l'hôpital. Simon déteste. On déteste tous, mais c'est la condition de sa présence à la maison. Durant les heures qui précèdent la visite, Simon est de mauvaise humeur. »

Une mère se trouve dans un abri avec son fils. Beaucoup d’angoisses les traversent : « La mère hurle, tourne sur elle à une vitesse insensée, fait trembler le sol, fuir la lumière, chavirer le plafond... Sa chevelure s'enroule autour de l'ampoule, affole le jour... »

Une comédienne arrête de jouer au théâtre pour s’occuper de son fils Enzo qui est handicapé. La passion de la création théâtrale la poursuit et elle pourra en faire bénéficier les habitants du village où elle vit mais elle va aussi se mettre à peindre.

Un vitrier trouve que La Joconde devrait retourner à La Galerie des offices. « Je n'ai fait que ce que j'avais à faire et quelle plus belle récompense aurais-je pu espérer que les deux ans que nous avons passés ensemble ? »

Chaïm Soutine a été aidé par Barnes mais il a toujours vécu avec presque rien. « C'est le miracle Barnes. Le docteur a fait fortune en Amérique avec l'invention d'un médicament miracle, l'Argyrol. Fortune faite, il invente un peintre : Chaïm Soutine. »

Il n’est pas simple de devenir peintre. C’est l’expérience d’un PDG banquier qui part dans la nature pour peindre. Il quitte son travail pour devenir artiste… « Que voulez-vous peindre d’un ciel bleu ? Autant donner des personnages heureux à un romancier. »

Claude Monet avait un rapport très fort avec son art : « Vous avez peint avec orgueil. On a dit même que vous étiez un ogre et, le disant, on ne savait pas très bien quelle voracité on voulait ainsi exprimer, l'artistique ou l'anthropophage, puisque vous avez pareillement dévoré la peinture et votre entourage, tous ceux-là qui vous ont approché, le plus souvent en vous craignant, en vous aimant parfois, malgré tout, malgré votre irascibilité et votre génie. »

« Franciam Charlot se lève tôt. » Peindre demande une folle énergie : « Il est vrai qu'un bon peintre est d'abord et avant tout un athlète. Un sportif consciencieux qui refait sans cesse ses gammes, améliore sa souplesse, travaille sa technique. »

Didier Goupil connaît bien Roger Cosme Estève : « Il y a en Roger Cosme Estève un Matisse caché. Clandestin. Un coloriste qui s'ignore, ou s'empêche, mais, presque à son insu, dès que surgit le vert tendre, le jaune fluo, ou l'orange oxydé, l'œil s'éclaire, la poitrine palpite, le cœur bat plus vite – car la vie est là, la vie et l'amour, avec ses exaltations et ses émotions exacerbées. » Mais la vie n’est pas toujours facile : « Ce n’est pas la première fois qu’une maison s’effondre derrière lui et sans doute ce ne sera pas la dernière. À chaque fois, il a rassemblé son bagage et il a repris la route, vaille que vaille il s’est redressé et a repris le cours de sa vie – mais là, c’est comme si le ciel lui était tombé sur la tête. Comme si le sol se dérobait sous ses pas. »

Voilà une promenade enrichissante au cœur de la création picturale avec ses doutes, ses recherches et ses réalisations que Didier Goupil peint avec ses mots.

Brigitte Aubonnet 
(11/10/19)    



Retour
Sommaire
Lectures







Didier GOUPIL, Brûler le Louvre
Zinédi

Collection Textures
(Septembre 2019)
124 pages - 12,90







Didier Goupil,

n en 1963,
nouvelliste et romancier,
est l'auteur de dix livres.

Visiter le site de
Didier Goupil



Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Anna

Cellule K

Castro est mort


Les tiroirs de Visconti

Journal d’un caméléon

Traverser la Seine