Retour à l'accueil du site





Hervé HUGUEN


Au bout du compte


Un employé de banque est renversé et tué par une voiture. Le véhicule, déclaré volé, sera retrouvé un peu plus tard dans la forêt à moitié calciné. Est-ce un accident de la route avec délit de fuite ? Ou un meurtre ? Et dans ce cas quel en est le mobile ? Qui en est l’auteur ou le commanditaire ? Le lieutenant Kerzhéro, sorte de Columbo breton, mène l’enquête avec calme et ténacité.
A la fin de chaque chapitre, en caractères italiques, un narrateur raconte à la première personne ses relations avec les divers protagonistes de cette étrange affaire. Qui est-il ? Que veut-il ? Nous le découvrirons bien plus tard…
J’aurais pu tout interrompre et décider que ça suffisait... Je découvrais que je n'en avais plus envie, qu'il me fallait aller jusqu'au bout, vivre tout ce que cerveau humain peut imaginer pour assouvir sa soif de pouvoir et sa haine des autres.
Aller jusqu’au bout de quoi ? Pourquoi cette soif de pouvoir ? Et cette haine des autres ?  Suspense…

L’histoire commence dans les bureaux d’une banque. Francis Gosciniak est un chargé de clientèle ambitieux. Un poste plus rémunérateur que le sien doit se libérer prochainement et il s’estime le candidat idéal. Une augmentation d’au moins trente pour cent de son salaire, plus de pouvoir et de prestige, sans oublier son assistante Nadia qui rêverait bien sûr de devenir sa maîtresse. Son épouse, Carine, est « trop prévisible, trop sage, trop comme il faut ». Il est temps de changer de vie…
Pour obtenir ce poste, il faut montrer à Charles Lebas, le directeur, qu’il en a les compétences et même un peu plus. Pour mettre toutes les chances de son côté, il a une carte dans sa manche, un joli secret à partager : le dossier de madame Cayez. Francis a vite compris que ce dossier n’était pas clair et qu’il sentait l’arnaque. Aussi, en rencontrant le directeur pour demander sa promotion, il pose le dossier sur le bureau en disant : « Je travaille avec vous depuis quatre ans, je sais beaucoup de choses. »
Il sort de l’entretien plein d’espoir, s’offre quelques whiskies dans un bar voisin, traverse la rue et… Game over !
« Il y eut la douleur, le choc très violent, sa tête explosant contre une surface très dure. Il avait déjà perdu connaissance lorsque son corps se désarticula en volant au-dessus de la carrosserie avant de retomber, inerte, cassé. Il n'entendit pas les cris, les portières qui claquaient.
Il savait qu'il était mort. »

Le lieutenant Kerzhéro a du mal à accepter la thèse de l’accident. Il a envie de creuser un peu. Cette voiture volée, brûlée après avoir renversé Gosciniak, ça sent l’embrouille.
Mais qui pourrait avoir mis en œuvre un tel projet ?
Les suspects ne manquent pas…
Charles Lebas, empêtré dans l’affaire Cayez ? Madame Cayez qui se trouve au cœur de ce dossier sulfureux ? Jérémie Gaist qui va bénéficier du poste de  Gosciniak ? Carine, la femme délaissée devenue une veuve attirante ? Sans oublier ceux qui pourraient apparaître en cours d’enquête…

Le policier se rend aux obsèques de l’employé de banque, observe les réactions des uns et des autres, pose des questions. L’histoire se déroule à Vannes et nous suivons le lieutenant dans les rues de la ville. Une visite virtuelle qui donne envie d’y faire un tour. Avec ou sans lui.

Kerzhéro a une façon très personnelle de mener ses interrogatoires, avec bonhomie, en se rendant à domicile s’il le faut, sans oublier la petite question supposée anodine posée avant de partir et qui déstabilise le suspect qui commençait à baisser la garde.
Il est patient, observateur, il se fie à ses intuitions et fait preuve d’une calme ténacité. La force tranquille.

Le roman prend vite une tournure de jeu du chat et de la souris mais où on se demande quelle souris le chat va finir par manger.

Une enquête que l’on suit avec plaisir. Peut-être le début d’une nouvelle série, parallèle à celle du commissaire Baron qui compte déjà quinze volumes et dont on a déjà parlé ici. À suivre…

Serge Cabrol 
(16/10/19)    



Retour
Sommaire
Noir & polar







Hervé HUGUEN, Au bout du compte
Palémon

(Juillet 2019)
224pages - 10








Hervé Huguen,
Nantais né en 1954,
avocat de profession, a créé le commissaire Nazer Baron en 2009 (15 titres parus) et voici maintenant le lieutenant Kerzhéro.





Découvrir sur notre site
un autre roman
d'Hervé Huguen :

Silence fatal